Justice : Nordahl Lelandais a été transféré dans une prison du Haut-Rhin, connue pour avoir hébergé plusieurs tueurs en série

Publié le Mis à jour le
Écrit par Amaëlle Brignoli .

L'homme condamné pour les meurtres de Maëlys de Araujo et du caporal Arthur Noyer a été transféré à la maison centrale d'Ensisheim. Un établissement plus adapté au vu de son profil et de la longueur de sa peine. En juin dernier, Nordahl Lelandais avait quitté le centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier (Isère).

C'est une information révélée ce vendredi 9 septembre par nos confrère de Franceinfo. "D'après des sources judiciaire et pénitentiaires concordantes", Nordahl Lelandais est désormais incarcéré à la maison centrale d’Ensisheim, dans le Haut-Rhin. 

Le 2 juin dernier, Nordahl Lelandais avait quitté le centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier, en Isère. Il y était détenu depuis 2017, bien avant sa condamnation à 20 ans de prison pour le meurtre du caporal Arthur Noyer et celle à la réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtre de la petite Maëlys. 

"C'est une logique d'orientation afin que le détenu soit dans un établissement pénitentiaire plus adapté à son profil, explique Alain Chevallier, secrétaire général du syndicat UFAP de la prison iséroise. Le cas de Nordahl Lelandais est très sensible au vu de la longueur de sa peine et de la médiatisation des différentes affaires. "Pour éviter qu'il y ait des règlements de compte, il vaut mieux que Lelandais soit dans un établissement où les profils des détenus sont assez similaires. D'autant qu'il est loin d'avoir eu un comportement exemplaire chez nous."

Téléphones en cellule, rapports sexuels au parloir

En effet, sa détention avait mis en lumière certains dysfonctionnements de l’administration pénitentiaire. En mars 2022, il avait été condamné à huit mois de prison supplémentaires pour recel de délit, après avoir été surpris en possession d'un téléphone portable et de deux cartes SIM dans sa cellule d'isolement. 

Un mois plus tard, l'homme de 39 ans avait été découvert en train d'avoir des relations sexuelles avec une visiteuse au parloir de la prison, alors que ce comportement est interdit par le règlement.

Son départ de la prison de Saint-Quentin-Fallavier avait constitué un véritable soulagement pour les agents pénitentiaires. "De par la personnalité de ce détenu et la pression médiatique qui a entouré sa détention, ce transfert est un soulagement pour tout le personnel de Saint-Quentin-Fallavier. Les surveillants étaient constamment mobilisés pour accompagner Lelandais dans son quotidien à la prison", expliquait alors à France 3 Alpes Alain Chevallier.

Michel Fourniret et Emile Louis

Nordahl Lelandais a ensuite été transféré vers le centre national d'évaluation d'Aix-Luynes. Il y a séjourné plusieurs semaines afin de passer des tests pluridisciplinaires pour observer sa personnalité et évaluer sa dangerosité.

L'objectif était de pouvoir décider d'une "affectation dans l'établissement pénitentiaire le mieux adapté à sa catégorie pénale, son âge, son état de santé, sa personnalité, sa dangerosité et ses efforts en matière de réinsertion sociale", comme l'indique une note du ministère relative au Centre national d’évaluation des personnes détenues.

Il a ensuite été orienté vers la maison centrale d'Ensisheim, où il est désormais détenu. Cet établissement pénitentiaire héberge des prisonniers purgeant de longues peines. Il est notamment connu pour avoir accueilli plusieurs tueurs en série français, dont Michel Fourniret et Emile Louis. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité