Italie : le ski alpin va reprendre à partir du 15 février en Lombardie

Alors que les remontées mécaniques resteront fermées au moins tout le mois de février dans les Alpes françaises, l'Italie déconfine ses remontées mécaniques. Le ski alpin sera autorisé à partir du 15 février en Lombardie.

Le ski alpin va reprendre en Lombardie, après des semaines de fermeture des remontées mécaniques. Cette région du nord de l'Italie a annoncé mercredi 10 février la réouverture de ses installations. Il s'agit de la première autorisation d'ouverture des remontées mécaniques dans le pays après une grande période de restrictions en raison de l'épidémie de Covid-19.

La décision a été prise après un avis favorable donné par le panel d'experts qui conseille le gouvernement italien concernant la lutte contre l'épidémie. La réouverture est programmée pour le 15 février. L'approbation était conditionnée aux mesures prises pour limiter le nombre de personnes sur les pistes, dont une limite fixée au nombre de forfaits en vente.

 

Situation précaire

Dans le cas de la Lombardie, le nombre quotidien de skieurs sera limité à 30% de la capacité horaire des télécabines et remontées mécaniques. Le ski alpin pourrait être autorisé la semaine prochaine dans d'autres régions à condition qu'elles soient toujours situées dans la zone "jaune" de moindre risque de diffusion du coronavirus.

Le ministère de la Santé peut modifier le classement des régions en zones de différentes couleurs en se basant sur les données fournies par un rapport diffusé tous les vendredi. L'ensemble de l'Italie est actuellement en zone "jaune", à l'exception du Sud-Tyrol (nord), de l'Ombrie (centre), des Pouilles et de la Sicile.

De nombreux experts mettent en garde contre des réouvertures alors que l'épidémie continue de sévir sans le pays. Au cours des dernières 24 heures, près de 13 000 personnes ont été testée positives au nouveau coronavirus, et 336 décès enregistrés. Le nombre total des contaminations s'élève à près de 2,67 millions, celui des décès à 92 338.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
italie international stations de ski économie tourisme ski sport