Le livre "Abusés", recueil de témoignages d'actes pédophiles dans l'Eglise à Lyon et Saint-Etienne, ne paraîtra pas

Les éditions Temps Présent viennent d'annoncer que le livre "Abusés", qui regroupe des témoignages recueillis par l'association lyonnaise La Parole Libérée, ne paraîtra pas alors que le procès de Bernard Preynat doit se tenir dans une dizaine de jours.

C'est par un communiqué que le directeur de collections des éditions Temps Présent, Luc Chatel, a annoncé la suspension du projet "Abusés". En effet, ce livre qui regroupe des témoignages reccueillis par l'association lyonnaise La Parole Libérée, devait paraître le 10 janvier. Plusieurs de ces témoins sont à l'origine de procédures judiciaires contre Philippe Barbarin et Bernard Preynat à Lyon et contre Régis Peyrard à Saint-Etienne. Mais il y a quelques jours, deux des victimes ont demandé d'interdire la publication du livre.
 

Une publication sans accord des témoins


La maison d'édition explique que son projet est né suite au procès de Régis Peyrard, un ancien prêtre condamné pour agressions sexuelles sur mineur en décembre 2018 à Saint-Etienne, où des victimes ont manifesté leur "besoin d'écrire et de publier leur témoignage sur ce drame". C'est ainsi que les éditions Temps Présent ont contacté l'association lyonnaise de victimes La Parole Libérée "pour reproduire des témoignages publiés sur son site internet et pour nous mettre en contact avec d’autres victimes. Ce que l’association accepta et fit aussitôt."

Mais si les témoins ont donné leur accord pour témoigner sur le site de l'association La Parole Libérée, ils ne l'avaient pas donné pour qu'ils soient réutilisés. Deux d'entre eux ont donc demandé l'interdiction de la publication du livre "Abusés". Une audience en référé était prévue ce lundi 6 janvier, à une semaine du début du procès à Lyon de Bernard Preynat, un autre prêtre accusé d'agressions sexuelles sur mineurs.
 

Projet repoussé


Le directeur de collections Luc Chatel explique que "par respect pour la promesse faite aux victimes qui en sont à l’origine,
nous
(Editions Temps Présent) n’abandonnerons pas ce projet. [...] Ce projet, nous leur devons de le réaliser. C’est pourquoi nous donnerons forme et vie à un nouvel ouvrage dans les mois qui viennent, avec les victimes qui nous ont fait confiance et avec toutes celles qui voudront bien les rejoindre."