Lyon : l'opération du cœur de l'une des sœurs siamoises a réussi

Les sœurs siamoises camerounaises, reliées par le foie, sont arrivées le 1er novembre dernier en France. L'équipe soignante avait alors également diagnostiqué une malformation cardiaque sur l'une des deux fillettes. / © Maxime Jegat / Maxppp
Les sœurs siamoises camerounaises, reliées par le foie, sont arrivées le 1er novembre dernier en France. L'équipe soignante avait alors également diagnostiqué une malformation cardiaque sur l'une des deux fillettes. / © Maxime Jegat / Maxppp

Trois semaines après l'opération de séparation réussie sur deux soeurs camerounaises à Lyon, une seconde opération sur l'une d'entre elle, pour traiter une malformation cardiaque, avait lieu ce vendredi 6 décembre. Cette opération est également un succès.
 

Par Mathieu Boudet

Un problème après l'autre. Et dans les deux cas, une solution. Trois semaines après l'opération de séparation réussie de deux soeurs camerounaises à l'hôpital Femme Mère Enfant de Lyon (HFME), une seconde opération sur l'une d'entre elles, pour traiter une malformation cardiaque, avait lieu ce vendredi 6 décembre. Elle "s'est bien déroulée", rapportent les Hospices Civils de Lyon (HCL).

 

Une intervention "lourde et délicate"

Bissie présentait une cardiopathie mettant ses jours en danger. Elle a été opérée ce vendredi 6 décembre au matin à l’hôpital Cardiologique Louis Pradel et Pierre Wertheimer, dans la métropole de Lyon. "L’intervention a été lourde et délicate, mais s’est bien déroulée", relate la communication des HCL. "Le pronostic est favorable sous réserve de l’absence d’éventuelles complications en réanimation", ajoute-t-elle.
Sa soeur Eyenga va très bien et elle n’est plus hospitalisée. Elle reste cependant, avec sa maman, auprès de sa soeur à l’hôpital. Lors de la prise en charge en France des deux soeurs siamoises, l'équipe soignante avait diagnostiqué une malformation du cœur sur Bissie, qui devait être opérée après l'intervention de séparation.

 

Et les sœurs siamoises devinrent jumelles

Bissie et Eyenga Merveille, deux siamoises camerounaises âgées de un an, ont été séparées le mercredi 13 novembre 2019 à Lyon par les experts du service de chirurgie pédiatrique de l’hôpital Femme-Mère-Enfant. Elles étaient reliées par l’abdomen avec une partie du foie en commun. L'opération de 5 heures, très délicate, était une première pour l'un des plus grands hôpitaux pédiatriques de France.  Fruit d'une collaboration entre les Hospices Civils de Lyon, le gouvernement camerounais et la Chaine de l'espoir, l'intervention semble donc trouver une fin heureuse. Et pour elles, le début d'une vie normale.





 

Sur le même sujet

Les + Lus