Ultra-trail : François d'Haene, viticulteur dans le Beaujolais, explose le record de la Hardrock aux Etats-Unis

Le coureur d'ultra-trail François d'Haene, viticulteur dans le Beaujolais, a battu le record de la Hardrock dans le Colorado. Il a mis 21 heures et 46 minutes pour venir à bout de la mythique course longue de 170 km avec 10 000 m de dénivelé positif.
A 35 ans, François d'Haene a remporté sa première HardRock aux Etats-Unis. Sur la photo, il venait de remporté le Grand Raid, surnommée la Diagonale des Fous, de la Réunion en 2018.
A 35 ans, François d'Haene a remporté sa première HardRock aux Etats-Unis. Sur la photo, il venait de remporté le Grand Raid, surnommée la Diagonale des Fous, de la Réunion en 2018. © Francetv

Nouvelle performance XXL pour le coureur d'ultra-trail du Beaujolais François d'Haene. Après 21 heures et 46 minutes de course, il a remporté le 17 juillet 2021 la dernière édition de la mythique Hardrock dans le Colorado aux Etats-Unis. Une performance d'autant plus impressionnante qu'elle est réalisée lors une année impaire, alors que la course est réputée plus simple les années paires (le tracé changeant de sens chaque année). 

Il bat ainsi les précédents records anciennement détenus par l'autre star de la discipline, l'espagnol Kilian Jornet : 22h41 en 2014 et 23h28 en 2015. François d'Haene bat ainsi de 55 minutes l'ancien meilleur chrono tout tracé confondu, et de 1h47 sur le tracé de cette année. 

L'arrivée de François d'Haene, postée sur son compte Instagram : 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par D'haene Francois (@francois_dhaene)

Une épreuve de titans

L'Hardrock est une course réputée particulièrement dure. Au delà des 100,5 miles (environ 170 km) à parcourir, les coureurs doivent endurer plus de 10 000 mètres de dénivelé positif sur un tracé qui culmine, en moyenne, à 3600 mètres d'altitude. Une hauteur à laquelle pour toute personne non-entrainée, gravir une côte donne l'impression de gravir une piste rouge, ses chaussures de ski aux pieds. 

Après deux ans sans courir en compétition à cause de la pandémie, François d'Haene avait visiblement les ressources pour s'offrir une prestation qui restera dans les mémoires. L'Américain Dylan Bowman a terminé deuxième, franchissant la ligne une heure après le rhodanien. Son compatriote Ryan Smith finit 3e, 2 heures plus tard tandis que le savoyard d'origine iséroise Julier Chorier termine 4e à plus de 4 heures. Il avait remporté l'épreuve en 2011.

Le Mont Blanc en ligne de mire

François d'Haene marque ainsi un peu plus l'histoire de l'ultra-trail. Avec sa victoire, il devient le deuxième coureur après Kilian Jornet à avoir remporté la Hardrock, le Grand Raid de la Réunion, communément appelé la Diagonale des fous, et l'Ultra-trail du Mont-Blanc (UTMB). Cette dernière course, qu'il a déjà remportée en 2012, 2014 et 2017, est, par ailleurs, son prochain objectif. Il sera sur la ligne de départ dans 6 semaines. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport beaujolais culture gastronomie vins course à pied trail ultra-trail du mont-blanc