VIDEO. Savoie : avant les vendanges, certains viticulteurs ont tout perdu à cause de la grêle

Dernière ligne droite avant le début des vendanges. Dans la Combe de Savoie, la situation du vignoble est globalement satisfaisante. Mais les conditions climatiques n'ont pas épargné certains viticulteurs locaux qui ont vu leur production anéantie par un orage de grêle, le 15 juin.
Certains vignobles savoyards ont été anéantis par la grêle tandis que d'autres profitent d'une belle récolte à venir. Photo d'illustration.
Certains vignobles savoyards ont été anéantis par la grêle tandis que d'autres profitent d'une belle récolte à venir. Photo d'illustration. © Vincent Isore / MAXPPP
Pour les grappes de raisins, c'est une nouvelle transformation qui s'opère. Depuis quelques jours, la vigne entame un processus important que tous les professionnels attendent avec impatience, un changement qui se voit à l'œil nu dénommé véraison.

"La vigne passe du vert au rose, pour les rouges bien sûr, ce qui signifie le début de l'augmentation de la teneur en sucre dans le raisin et la diminution de l'acidité", explique Guillaume Quenart, viticulteur à Saint-Baldoph (Savoie).

Et si tout se passe bien, dans une quarantaine de jours, les vendanges débuteront. Enfin pour ceux qui auront du raisin à récolter... Car à quelques kilomètres de là, sur le coteau d'en face, ce n'est pas la même histoire. Sous les feuilles de vigne, il n'y a pas la moindre grappe. La raison : le violent orage de grêle du 15 juin qui a causé d'énormes dégâts, notamment dans le secteur viticole.
 
"Sur notre exploitation, on a 97% de surface complètement ravagée, ce qui représente à peu près 90% de perte totale sur la récolte, déplore Mathieu Richel, également viticulteur dans la Combe de Savoie. On fait à peu près 40 hectolitres par an et sur cette quantité, si on arrive à en faire 5.000 ou 6.000 litres, on sera contents."

 

"Sans les aides, certains ne pourront pas se relever"


Mathieu Richel essaye de garder le sourire malgré tout. Il le sait, la récolte 2019 sera mauvaise et celle de 2020 encore impactée par cette grêle qui a profondément marqué les pieds de vignes. Économiquement, le coup est rude. Les aides promises seront vitales.

"Sans ces aides directes à la trésorerie, certains viticulteurs qui ont été touchés entre 70% et 100% de leur récolte ne pourront pas se relever, estime pour sa part Michel Quenart, président du Syndicat régional des vins de Savoie. Nous travaillons aussi à mettre des critères pour sélectionner les professionnels les plus fragiles."

Les vignobles de la Combe de Savoie auront tout connu : gel, pluie, vent, canicule... Et pourtant, à ceux qui ont été épargné par la grêle, on promet une belle année avec une récolte de très haute qualité. Il ne reste plus qu'à espérer qu'aucun aléa climatique extrême ne change la donne avant que ne débutent les vendanges.
 
Dans la Combe de Savoie, ces viticulteurs qui ont tout perdu à cause de la grêle

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
viticulture agriculture économie intempéries météo vendanges