L'observatoire de Besançon va être restauré

C'est une bonne nouvelle pour les passionnés d'astronomie et d'horlogerie. Le bâtiment qui abrite la fameuse méridienne de Besançon va être restauré. Des travaux qui participent à la restauration du prestige horloger bisontin. 

La méridienne de l'Observatoire de Besançon
La méridienne de l'Observatoire de Besançon © Jean-Marie Baverel France 3 Franche-Comté
Grâce à son récent classement  au titre des monuments historiques, l'observatoire de Besançon va pouvoir être restauré. Les bâtiments accueillant la méridienne étant particulièrement vétustes. La méridienne est une splendeur du temps passé, celui où besançon était capitale horlogère. Cet instrument astronomique imposant était utilisé pour donner l'heure exacte aux horlogers jusqu'au début des années 80. C'est à la demande des horlogers que l'observatoire a été construit en 1884. La régularité des astres étant gage de précision.

Poinçon Vipère, gage de qualité

L'utilisation du temps atomique comme étalon pour la mesure du temps rendit obsolète l'usage de la méridienne. Au fil du temps, l'horlogerie bisontine périclite tandis que les laboratoires de temps fréquence conquièrent une notoriété internationale. Autre activité de l'observatoire, la chronométrie. Aujourd'hui, ce service certifie la précision de montres haut de gamme en apposant son poinçon en forme de vipère. Un gage de qualité. Les travaux devraient se terminer en octobre 2013 pour permettre la remise des prix du concours de chronométrie dans les locaux renovés.

Besançon, capitale du temps

Aujourd'hui, l'engouement pour les montres mécaniques, le retour de la prestigieuse maison Leroy et l'implantation de service après-vente de grandes marques horlogères suisses redore le blason horloger bisontin. La ville de Besançon a annoncé un financement à hauteur de 560 000 euros les travaux de renovation du bâtiment qui abrite la méridienne. Et comme l'observatoire a été classé monument historique, le ministère de la culture devrait cofinancer les travaux. Avec cette rénovation, Besançon fait un pas de plus pour affirmer son titre cette fois-ci de capitale du temps.



Besancon Temps
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine