• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Damien Meslot : il demande une pétition nationale contre le vote des étrangers.

Le député du Territoire de Belfort a proposé au bureau national de l'UMP de lancer une pétition nationale contre le vote des étrangers. Sa proposition a été acceptée.

Par Catherine Eme-Ziri

Nouvel élément dans le débat sur le vote des étrangers non communautaires à des élections locales : la pétition lancée par l'UMP, via son site internet.

Hier, mercredi 20 septembre, au bureau national de l'UMP, plusieurs députés, à l'initiative de Damien Meslot, ont proposé une pétition nationale contre le vote des étrangers. Cette proposition a été acceptée à l'unanimité des votants.

Le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, lors de son point presse hebdomadaire, a indiqué que son parti allait lancer "une pétition nationale", "sur l'ensemble du territoire", "afin d'en appeler les Françaises et les Français à faire connaître directement (...) leur opposition à l'introduction" de cette mesure. 
L'UMP a mis en fin de journée sur son site internet la pétition signable en ligne. Le droit de vote aux étrangers est "contraire à notre tradition républicaine",
peut-on lire, et "c'est du cynisme électoraliste" car "la gauche donne le droit de vote aux étrangers dès 2013 pour empêcher une vague bleue aux municipales en 2014". "Favoriser le vote communautariste pour compenser la perte du vote populaire, c'est le calcul d'une gauche qui sacrifie l'intérêt général pour garder le pouvoir", accuse l'UMP.
En une demi-heure, à 19H00, la pétition en ligne avait reçu plus de 3.600 signataires.
L'UMP va par ailleurs diffuser 2 millions de tracts bleu-blanc-rouge "Non au droit de vote des étrangers" dans toute la France. 
(Avec AFP)



Sur le même sujet

Côte-d'Or : la canicule fait craindre le pire aux éleveurs d'escargots

Les + Lus