La ministre de la Culture est à Dijon

Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication
Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication

Éducation Artistique, musée des beaux-arts, librairie, cinéma… Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, a un programme chargé vendredi 19 octobre 2012. Elle sera aussi l'invitée du 12/13 de France 3 Bourgogne.

Par B.L.



La ministre de la Culture débute sa visite à la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles de Bourgogne). Au programme : la signature du Contrat Local d'Éducation Artistique (CLEA) de Chenôve, en présence de Pascal Mailhos, préfet de région, du représentant du recteur de l'académie de Dijon, des directeurs d'écoles, de Jean Esmonin, maire de Chenôve, et de Pierre Pribetich, premier vice- président du Grand Dijon.

En fin de matinée, la ministre se rend rue du Château, pour une cérémonie en vue de la réouverture de la librairie Grangier. Le magasin, qui avait fermé ses portes, a finalement trouvé un repreneur grâce notamment à l'intervention du sénateur-maire François Rebsamen. Il s'agit de Simone Hisler, déjà propriétaire de 5 librairies à Metz et à Strasbourg.
 
Le déjeuner est consacré aux 22es Rencontres Cinématographiques de l’ARP (auteurs, réalisateurs et producteurs indépendants). Ensuite, direction le musée des beaux-arts de Dijon pour visiter le chantier de rénovation en cours. Et juste après, Aurélie Filippetti participe à un débat sur le thème "Peut-on encore parler d’exception culturelle dans une  Europe numérique ?". Son discours de clôture du débat est attendu avec impatience par les professionnels du secteur.

France Télévisions, Canal+, Centre national de la cinématographie...

Les 22es Rencontres Cinématographiques sont organisées par l’ARP (Association des réalisateurs-producteurs). Comme chaque année, plusieurs débats sont organisés pour réfléchir aux enjeux du secteur cinématographique et culturel. Quel avenir pour le cinéma indépendant face à de nouvelles menaces ?  Quelle place pour les plateformes Vidéo à la Demande dans l’écosystème du cinéma européen ? La copie privée des auteurs et producteurs survivra-t-elle à l’arrivée des nuages (clouds) ?

Rémy Pflimlin, président de France Télévisions, Rodolphe Belmer, directeur général de Canal+, Jean-Marie Cavada, député européen, Eric Garandeau, président du CNC (Centre national de la cinématographie), figurent parmi les participants annoncés. On attend aussi de nombreux producteurs, distributeurs, exploitants de cinéma,  professionnels de l'audiovisuel, des médias numériques, de la culture, des élus, etc.





Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Les + Lus