11ème édition du festival littéraire itinérant de Franche-Comté. Que vous soyez dans une grande ville ou une commune plus petite, il y a des chances pour que l'un des 24 auteurs présents vienne chez vous. Comme à Ronchamp par exemple!

24 auteurs seront présents tout au long de cette manifestation organisée par le Centre Régional du Livre de Franche-Comté, qui est une succession de rencontres littéraires itinérantes dans toute la région. L’objectif : promouvoir la lecture et rendre la littérature contemporaine accessible à tous.
Le thème retenu pour cette 11e édition est "Temps de vivre, temps de lire".

Tout au long de la seconde quinzaine de novembre, une vingtaine d’écrivains invités – romanciers, prosateurs et poètes – sont conviés à sillonner toute la région de Franche-Comté, selon une “ feuille de route ” individuelle, pour plus de cent quarante rencontres avec le public. En journée, chaque auteur rend visite à des collégiens ou à des lycéens au sein des établissements scolaires ; et en soirée, chacun des écrivains invités est appelé à rencontrer le public, pour un moment de lecture, de débat et d’échange convivial, dans une bibliothèque municipale, une librairie, un théâtre, une structure culturelle, un hôpital ou une maison de retraite.

Merci Pascale (avec un -e, pas Blaise..)


En fait, c'est Pascale, la gentille bibliothécaire de Ronchamp, en Haute-Saône, qui nous a donné envie de vous en parler.

Elle nous a appelé un jour. Un peu timide et avec la douceur de voix d'une dame de la bibliothèque.

Elle s'excusait de nous déranger et souhaitait nous signaler que la romancière Aude Seigne venait le mardi 20 novembre à 18h30 à la bibliothèque de Ronchamp rencontrer les lecteurs et parler de son livre "Chroniques de l’Occident nomade" publié aux Editions Zoë et récompensé en 2011 par le prix Nicholas Bouvier.
Et notre dame de la bibliothèque de poursuivre: "Je me doute bien que vous aurez fort à faire déjà avec l'actualité. Et puis, pour parler des Petites Fugues, ce ne sont pas les manifestations bien plus prestigieuses qui manquent, comme à Besançon, à la Rodia ou au Musée du Temps, ou encore à l’Abbaye de Baume-les-Messieurs. Mais bon, pour une bibliothèque comme la notre, c'est important de participer à cette manifestation. Dans les communes de 3000 habitants aussi on essaie de promouvoir la littérature".
 
On lui a dit qu'on était bien d'accord avec elle. Et qu'on allait essayer d'en parler sur le site internet. Mais qu'on promettait rien.