L'Afpa (association nationale pour la formation professionnelle des adultes) est en grande difficulté financière. Un appel à la grève est lancé pour jeudi 22 novembre 2012. Les salariés demandent à l'Etat de se "réengager".

L'organisme de formation créé en 1949 a frôlé la cessation de paiement cet été. Son avenir est suspendu à une recapitalisation de l'Etat. Une grande manifestation est prévue jeudi à Paris à l'appel des syndicats (CGT, CFDT, Force Ouvrière, SUD Solidaires, CFE-CGC et CFT). Des Bourguignons seront dans le cortège. En Bourgogne, on compte 9 centres Afpa : 3 en Saône-et-Loire et dans l'Yonne, 2 en Côte d'Or et 1 dans la Nièvre.

L'organisme a été créé pour fournir aux adultes des formations rapides, afin de les amener à un premier niveau de qualification dans le bâtiment ou la métallurgie. Au fil des ans, l'association s'est diversifiée. Elle propose aujourd'hui de nombreux cursus (280 métiers), avec pour coeur de cible les chômeurs. Elle revendique  la place de "premier opérateur de formation professionnelle en France" (160 000 stagiaires formés en 2011, dont 92 000 chômeurs pour lesquels le taux de reclassement atteint 67%). EnBourgogne, l'Afpa a comptabilisé 3 421 entrées en formation en 2011, contre 3 527 en 2010.

Plusieurs causes expliquent la crise que traverse l'organisme de formation :
  • en 2009, avec l'ouverture à la concurrence du marché de la formation, l'Afpa s'est retrouvée pénalisée dans les appels d'offres par ses coûts structurels (216 centres, 15 000 lits, 9 150 salariés en CDI dans toute la France)
  • sur le marché des demandeurs d'emploi, la commande publique a été transférée aux conseils régionaux, qui fixent priorités et critères de financement.
  • l'association a été profondément réorganisée selon un "plan stratégique" qui a fait disparaître de nombreux relais sur le terrain. Cela a engendré beaucoup de stress et une perte de repères selon les syndicats.
  • en 2010, 900 psychologues chargés du recrutement sont partis vers Pôle emploi, ce qui a achevé de plonger l'organisme dans une crise profonde
  • enfin, le déficit de l'institution devrait atteindre 75 millions d'euros fin 2012.


Reportage de Reportage de Stéphane Robert et Gabriel Talon : avec Kader Bentata, formateur à l'Afpa du Creusot
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité