• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Les violences dans le couple sont plus dénoncées qu'autrefois

Les dénonciations pour violences conjugales sont en augmentation. Mais, le nombre réel d'agressions reste toujours inconnu.

Par B.L.

Plus d'une femme sur quatre (26%) dit avoir déjà été victime de violences conjugales répétées et plus d'une femme sur cinq (22%) dit avoir déjà été victime d'une agression ou d'une tentative d'agression sexuelle, révèle un sondage Ipsos pour Femme actuelle publié lundi. Ce sondage a été réalisé en prévision de la Journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes qui a lieu dimanche 25 novembre 2012.

En Côte d'Or, comme dans le reste de la France, la lutte contre les violences conjugales semble porter ses fruits, car les femmes signalent plus souvent qu'autrefois les faits dont elles sont victimes. Elles peuvent se rendre jour et nuit dans un commissariat ou une gendarmerie pour raconter ce qu'elles ont subi. Elles sont auditionnées par des enquêteurs spécialement formés pour traiter ce type de délinquance. "J'ai souhaité que systématiquement des auditions soient faites", déclare Eric Lallement, le procureur de la République de Dijon. "Je décide au vu de ce que je lis de la déclaration d'une femme si elle est en situation de danger. A ce moment-là, je prends la décision - malgré l'opposition de la personne - de procéder à l'audition du conjoint, mais évidemment j'apporte à ce moment-là une protection à cette victime", précise-t-il.

En 2011, 130 personnes ont été condamnées pour violences conjugales par le tribunal correctionnel de Dijon.

Sur le même sujet

Canicule : un feu de forêt s’est déclaré à Villeferry en Côte-d’Or

Les + Lus