Cet article date de plus de 8 ans

La ministre du Commerce extérieur en visite en Bourgogne

Lundi 17 décembre 2012, Nicole Bricq, la ministre du Commerce extérieur, a visité deux entreprises exportatrices Areva en Saône-et-Loire et Les Anis de Flavigny en Côte d'Or. 
Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur, en visite à Areva
Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur, en visite à Areva
Ce déplacement en Bourgogne était placé sous le signe des "1001 facettes de l’export". Des bonbons à l'anis aux équipements de centrales nucléaires, la Bourgogne est une région qui exporte plus que la moyenne française. Le montant des exportations s'élève à plus de 8 milliards d'euros. Cette performance a été saluée par la ministre du Commerce extérieur. 

Dans la matinée, Nicole Bricq a visité l’usine Areva de Chalon-sur-Saône/Saint-Marcel, en présence de Luc Oursel, président du directoire d’Areva et de François Patriat, président du conseil régional de Bourgogne. Le site, qui est spécialisé notamment dans la fabrication de cuves de réacteurs, réalise 40% de son chiffre d’affaires à l’export. Une table ronde sur le thème "nucléaire et export" figurait aussi au programme.

La ministre s'est rendue ensuite en Côte d’Or pour visiter la confiserie des Anis de Flavigny. Cette PME qui allie tradition et production de qualité, est un modèle de réussite française à l’international. Nicole Bricq a participé également à une table ronde sur le thème "Agroalimentaire et export" avec des PME et les partenaires en charge du dossier des exportations (conseil régional, Ubifrance, Chambre de commerce et d’industrie…).

durée de la vidéo: 01 min 52
La ministre du Commerce extérieur en visite en Bourgogne

Reportage d'Anne Berger, Damien Boutillet et Romy Ho-a-Chuck avec :
En 2011, les exportations françaises ont représenté 430 milliards d’euros. "Derrière ce chiffre  plus de 117 000 des entreprises performantes et compétitives - grands groupes, PME, entreprises de taille intermédiaire - contribuent au rayonnement du savoir faire français à l’étranger", rappelle la ministre.

Le gouvernement a pour objectif d'éliminer d'ici à la fin du quinquennat le déficit commercial hors énergie, évalué à 26 milliards d'euros. Dans ce but, Nicole Bricq a défini récemment quatre filières ("mieux se nourrir", "mieux se soigner", "mieux vivre en ville" et "mieux communiquer") et 47 pays prioritaires dans la coordination de l'action des pouvoirs publics et des entreprises. 

Pour Nicole Bricq, les régions ont un rôle pilote en raison de leur proximité avec le tissu industriel et de leur engagement aux côtés des pôles de compétitivité. Pour cela, elles peuvent compter sur deux outils : Ubifrance comme partenaire opérationnel des régions et la Banque publique d’investissement (BPI) avec son organisation future en guichets régionaux.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie politique