Cet article date de plus de 8 ans

Sevrey (71) : les lutins d'Amazon en pleine action

Des centaines d'intérimaires travaillent actuellement à préparer et expédier les commandes des clients d'Amazon depuis le dernier centre logistique ouvert par le géant américain
Impossible de connaître le nombre de travailleurs saisonniers qui ont été recrutés par la plateforme logistique de Sevrey en Saône-et-Loire pour assurer la préparation et l'expédition des commandes des internautes à l'occasion des fêtes de fin d'année. La direction d'Amazon ne veut pas communiquer de chiffres mais il pourrait s'agir de centaines d'intérimaires.

Depuis fin novembre, la plateforme tourne à plein régime : 24h/24 et 7 jours sur 7. Des centaines d'intérimaires ont été recrutés pour gérer l'afflux de commandes. Le groupe refuse de communiquer le nombre de ces travailleurs temporaires. Il avait indiqué aux collectivités locales vouloir embaucher 250 CDI à temps plein les deux premières années. Or un millier de personnes travaille actuellement à Sevrey.

70% de précaires selon Force Ouvrière

"Je n'avais jamais vu une entreprise avec un ratio de 70% de précaires", relève François Bucaille, secrétaire de l'union locale FO de Chalon-sur-Saône. "L'objectif est de convertir le maximum d'intérim en CDI", assure Christophe Noe, qui explique ce recours massif à l'intérim par une activité "très saisonnière". En période haute, jusqu'à 4.000 personnes travaillent pour Amazon en France.
"On embauche tous les jours", indique encore le directeur, qui précise que chaque nouvel employé bénéficie d'une journée et demie de formation.
La plateforme logistique de Sevrey est la troisième du groupe Amazon en France après celles de Saran (Loiret) et Montélimar (Drôme): 40.000 m2, l'équivalent de quatre terrains de football, "7 minutes de marche d'un bout à l'autre", selon M. Noe.

"Ce qui compte, c'est l'énergie, la passion"

Un "bonjour" enthousiaste et un mot pour chaque employé, le directeur du site a les yeux qui brillent quand il parle de son entreprise: "Depuis ici on livre le monde entier. Tout ce que vous ne trouvez pas ailleurs, vous pouvez le trouvez ici !".
"On trouve tout chez Amazon", enchérit Virginie, une intérimaire, sous les regards de son directeur et de l'attachée de presse du groupe. Elle est chargée du "picking". Munie d'un chariot et d'un scanner qui lui indique le chemin à suivre, elle récupère les commandes dans le dédale des rayons. Virginie confie l'objectif qui lui a été fixé ce jour là: 80 articles par heure. "On ne lui demande pas de courir. La priorité, c'est la sécurité et qu'elle ne se trompe pas", souligne le directeur.
Après avoir travaillé dans l'armée, la grande distribution et la restauration, Laurent Cretin est l'un des premiers à avoir été recruté: "Ils s'en fichent d'où on vient, de ce qu'on a fait avant", dit-il, visiblement ravi.  "Ce qui compte, c'est l'énergie, la passion", abonde la chargée de communication.

500 emplois d'ici 2015 

D'ici à 2015, 500 emplois en CDI devraient être créés à Sevrey et, en échange de subventions de la Région et du département, Amazon s'est engagé à ne pas réduire ses effectifs dans les cinq ans qui suivent la dernière embauche.
Ces emplois sont une bouffée d'oxygène dans une zone marquée notamment par la fermeture du spécialiste de la photo argentique Kodak, qui fut le premier employeur de Bourgogne.
Dans le Nord, le bassin minier devrait également bientôt bénéficier de la bonne santé du commerçant en ligne, qui est le site internet le plus visité en France selon la Fédération e-commerce et vente à distance (Fevad). Amazon a ainsi annoncé qu'il allait ouvrir au deuxième semestre 2013 une quatrième plateforme logistique à Lauwin-Planque (Nord), avec jusqu'à 2.500 emplois à la clé lors des fêtes de fin d'année.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie emploi