Mai 2012 dans le rétro

Le Médiator. Illustration d'archives. / © France 3 Franche-Comté
Le Médiator. Illustration d'archives. / © France 3 Franche-Comté

Retrouvez ici une sélection de reportages diffusés sur notre antenne au cours du mois de mai 2012.

Par Coralie Roland

  •  Médiator en accusation

Le premier procès Médiator s’est ouvert mi mai à Nanterre. Les Laboratoires Servier sont attaqués pour tromperie aggravée. Médicament commercialisé pendant plus de 30 ans, le Médiator aurait fait entre 500 et 2 000 morts selon les estimations. Des dizaines de dossiers, rassemblés par association SOS Médiator essuieront le feu de la justice. Parmi eux, celui de Maria Haefflinger, diabétique, traitée pendant 12 ans au Médiator.
Témoignage d'une victime du Médiator
Reportage de S. Bourgeot, F. Petit, A. Baudrand.

 

  • Pierre Moscovici prend possession du ministère des finances

Le 17 mai, passation de pouvoir à Bercy : Pierre Moscovici nouvellement nommé ministre de l’économie et des finances, prend possession des lieux sous le regard des caméras. Juste après un premier conseil des ministres.
DMCloud:22173
Premier conseil des ministres pour P. Moscovici
J. Chevreuil, D. Martin et V. Poulain

  • Esclavage : le Château de Joux se souvient

Le 10 mai, la France commémore l'abolition de l'esclavage. Ce jour-là, une cérémonie a eu lieu au château de Joux. L'haïtien Toussaint Louverture y est mort en 1803 après avoir été l'un des acteurs de l'abolition de l'esclavage. Un lycée de Pontarlier porte son nom. Une quarantaine d'élèves a participé à cette journée de commémoration.
DMCloud:22165
Le château de Joux commémore la fin de l'esclavage
S. Courageot, JP Belon, R. Négri
 
  • Musée du jouet : en attendant la réouverture

Pendant 22 mois, la cité du jouet n'a plus eu de musée. Une absence qui cachait en fait une résurrection. En attendant le 1er juillet, où cet espace de 3400m2 présentera la collection de jouet, visite du musée rénové, agrandi, repensé pour être moderne et attractif.
DMCloud:22159
Dernière ligne droite pour le Musée du jouet de Moirans
  • Tour du Jura : un Bisontin en jaune !

Le 13 mai dernier, levainqueur  du Tour du Jura 2012 s’appellait Laurent Colombatto, licencié à l’Amicale Cycliste Bisontine. Il a emporté l’épreuve de quatre jours sur les routes exigeantes. Vous pouvez voir le bilan de l’épreuve ci-dessous ‘signé JL Gantner, JM Baverel, R. Bolard, E. Debief et A. Perros) ou parcourir le blog très riche de notre collègue et spécialiste, Jean-Luc Gantner.
Le Tour du Jura 2012

 
  • Le Tour de Franche-Comté

Quelques jours plus tard, les coureurs se retrouvent au départ de Belfort pour le Tour de Franche-Comté. Il est remporté par Stéphane Rossetto du CC Nogent-sur-Seine. La dernière étape a elle été remporté par Warren Barguil du CC Etupes, à la Planche des Belles Filles. C'est une course à revivre sur le blog cycliste de France 3 Franche-Comté.
 
  • FCSM : le départ de Teddy Richert

Le gardien emblématique de Sochaux a disputé 323 rencontres de Ligue 1 avec le FCSM. Arrivé en 2001, il a toujours été le titulaire indiscutable dans les cages du club franc-comtois. En 2007, Teddy était élu meilleur gardien de Ligue 1. Les 60 buts encaissés par son club lors de la saison 2011-2012 auront eu raison de lui.
DMCloud:22577
Teddy Richert quitte le FCSM
Retour sur la carrière du gardien de but sochalien, par Clément Jeannin, le 25 mai 2012.

  • John Steinbeck dans le Jura

Il y a eu pratiquement 60 ans en mai, John Steinbeck, le célèbre écrivain américain, prix Nobel de littérature, venait à Poligny. Invité par le professeur d'anglais Louis Gibey, il y est resté trois jours. C'est ce que Bernard Cabiron relate dans ce livre "Steinbeck et les résistants du Jura". Un livre qui revient notamment sur le fait-divers qu'a déclenché la venue de l'américain lors son court passage en terre jurassienne.
DMCloud:22175
Une visite de Steinbeck à Poligny en 1952
Il y a pratiquement 60 ans jour pour jour, John Steinbeck, le célèbre écrivain américain, prix Nobel de littérature, est venu à Poligny. Reportage d'I. Forboteaux et F. Petit, R. Bolard. D. Gros.

  • Festival de musique de Besançon : d’un directeur à l’autre

Le festival de musique de Besançon perd son directeur. David Olivera a accepté de prendre en charge l'Institut Français de Bobo-Dioulasso au Burkina Faso. Une opportunité qui tombe mal pour l'association du Festival qui comptait sur lui encore un moment après 6 années de collaboration. Le 3 juillet, après 9 ans à la direction du festival de la Chaise-Dieu, Jean-Michel Mathé prend la succession de David Olivera.

 

Sur le même sujet

Jura : des cartes en bois mondialement connues

Les + Lus