Dijon : les bonnes bouteilles de la mairie s'envolent aux enchères

Environ 400 acheteurs se sont pressés pour acheter quelques unes des 3 500 bouteilles proposées.
Environ 400 acheteurs se sont pressés pour acheter quelques unes des 3 500 bouteilles proposées.

Opération réussie pour la ville de Dijon qui a mis en vente une partie de sa cave dimanche 27 janvier 2013. Plusieurs centaines d'acheteurs se sont pressés pour acheter quelques unes des 3 500 bouteilles proposées. La vente a rapporté 151 620 euros.

Par B.L.


Il n'y avait plus une place de libre à 14h 30 dans la salle de Flore : environ 400 personnes - particuliers, collectionneurs, négociants ou professionnels de la restauration - avaient fait le déplacement pour assister à cette "vente historique", selon les termes de François Rebsamen, sénateur-maire de Dijon. 
L'événement s'est déroulé sous la houlette des experts Pascal Kuzniewski et Denis Bernard et des commissaires-priseurs Guilhem Sadde et Sylvain Gautier. La vente a débuté par les lots les plus abordables. Certains ont pu s'offrir une douzaine de bouteilles de vin blanc pour 260 euros, par exemple. Mais, les enchères se sont ensuite envolées : 800, 1 400, ou 1 800 euros les douze bouteilles. La plupart de ces transactions ont alors été menées par téléphone. De nombreux appels venaient de l’étranger, principalement d’Europe et d’Asie.

Plusieurs flacons prestigieux figuraient au catalogue : Richebourg 1978 signé Jean Gros, Bâtard-Montrachet 1982, 1985 ou 1989 de Pierre Morey, etc. La pièce maîtresse de la vente, une bouteille de Vosne-Romanée Cros-Parantoux 1999 vinifiée par Henri Jayer,  a été adjugée  4 800 euros à un connaisseur chinois, qui la destine à sa consommation personnelle.

Cette vente avait pour but de "faire tourner" le stock de la mairie pour mieux le renouveler, car les vins mis en vente étaient arrivés à maturité. 80% des recettes de la vente seront versées au centre communal d'action sociale de la ville de Dijon pour les aides d’urgence. Le reste servira à racheter de nouvelles bouteilles pour la cave de la ville et à rémunérer les experts.


Dijon vend ses vins aux enchères



Reportage de  Sylvain Bouillot et Romain Liboz : avec Jean-Pierre Billoux, chef cuisinier du "Pré aux clercs" à Dijon

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus