Creusot : Montebourg défend le mix énergétique

Publié le Mis à jour le
Écrit par M. Bessard avec AFP
Le ministre du redressement productif, Arnaud Montebour, chez Francéole
Le ministre du redressement productif, Arnaud Montebour, chez Francéole

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif était en visite ce matin chez Francéole, fabricant de mâts d'éolienn

Après la filière nucléaire, mardi dernier, lors d'un déplacement à Montbard, chez Valinox, c'est à l'énergie éolienne qu'Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, a consacré sa matinée aujourd'hui. Avec une visite de Francéole, née de la fusion de Siag au Creusot et Céole à Longvic.
Lors de cette visite, Arnaud Montebourg a défendu le "mix énergétique" autrement dit l'utilisation de sources énergétiques variées. Pour lui, les énergies doivent s'additionner, être complémentaires et "si on peut vendre des éoliennes en même temps que des EPR on sera fier et ravi" a déclaré le ministre.



Francéole, leader français de l'éolien
Francéole a été créée fin 2012 lorsque Pélican Venture a pris le contrôle des deux fabricants de mâts éoliens français : Céole à Longvic près de Dijon et SIAG France au Creusot. La reprise de ces deux entités a permis la sauvegarde de près de 200 emplois dans la région Bourgogne et a abouti à la création de Francéole, leader français de la construction de mats éoliens.

La question du tarif d'achat
Pour Jean-Pierre Gorgé, président de Pélican Venture et de Francéole, cette visite était l'occasion d'évoquer la question du tarif d'achat de l'électricité éolienne terrestre par EDF. Les comptes des sociétés Siag et Céole avaient en effet été minés par cette question. Le tarif est aujourd'hui fixé par arrêté ministériel. Mais il est contesté par un collectif anti-éolien, de nombreux projets sont donc gelés en attendant que la Cour de justice européenne donne son avis.

Un ministre rassurant
Sur cette question, Arnaud Montebourg s'est montrée rassurant : "Le gouvernement n'a aucune crainte sur le verdict à Bruxelles". Des "propos revigorants" pour le patron de Francéole qui veut croire à un rebond du marché "dès 2013, une fois l'incertitude sur les prix de rachat levée". Le groupe entend alors "devenir incontournable sur le marché français des éoliennes terrestres". Il y a de la marge: 30% des mâts érigés en France sont fabriqués sur place. Le reste vient d'Allemagne et d'Espagne. "Notre objectif est qu'un mât sur deux au moins soit d'origine française", a avancé Jean-Pierre Gorgé.

Un accueil peu chaleureux
Des tags hostiles ont accueilli le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, ce matin au Creusot en visite à l'entreprise Francéole. Notamment, cette inscription "Nucléaire à l'avenir mortifère". Les mots ont été très rapidement effacés. Le ministre et ex-député de Saône-et-Loire visitait ce matin l'entreprise Francéole, issue de la reprise de Siag créée en 2003 au Creusot et de Céole basée à Longvic. Cette opération avait permis de préserver 200 emplois. 

Intervenants : Salarié en CDD depuis 7 mois, Salarié en CDI depuis 2 ans et demi, Arnaud Montebourg (Ministre du Redressement Productif), Jean-Pierre Gorgé (Président FrancEole)

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.