Bourgogne : la fréquentation hôtelière en baisse

Hôtel de la Cloche à Dijon
Hôtel de la Cloche à Dijon

D'après les chiffres de l'INSEE, la fréquentation des hôtels bourguignons pendant la saison touristique est en légère baisse en 2012 par rapport à 2011. Les étrangers seraient moins au rendez-vous à cause de la crise.

Par P.R

Lors de la saison touristique, de mai à septembre 2012, les arrivées dans les hôtels bourguignons diminuent de 1,6 % et les nuitées de 1,1 %. La progression des nuitées, enregistrée au cours des saisons 2010 et 2011, s'arrête cette année.

Les étrangers aux abonnés absents

Les clientèles françaises, comme étrangères, font défaut dans les hôtels de la région. Parmi les principales clientèles étrangères, le recul est important pour les ressortissants du Royaume-Uni et des Pays-Bas. La crise économique a un impact très négatif pour les touristes italiens, avec des arrivées et des nuitées en baisse de 18 %. Au cours de la saison 2012, les Chinois sont dorénavant aussi nombreux que les Américains à venir séjourner dans les hôtels de la Bourgogne.

Le taux d'occupation est en retrait de 0,2 point par rapport à la saison 2011, à 65,1 %. La durée moyenne de séjour reste stable, les touristes ne réduisant pas leur escale en Bourgogne.

Les chiffres par département

La Côte-d'Or, premier département touristique de la Bourgogne, subit une érosion de la fréquentation hôtelière, avec des nuitées en diminution de 1,7 %.

Les hôtels nivernais redressent la situation au cours de cette saison 2012, après une baisse des nuitées de 4,3 % en 2011.

En Saône-et-Loire, l'activité des hôtels fléchit légèrement, avec une baisse limitée à 0,4 %.

L'Yonne perd presque autant de clients français qu'étrangers. Sa saison 2012 se termine avec une perte de 3,2 % de ses nuitées.

Sur le même sujet

Les + Lus