Cet article date de plus de 8 ans

A Vesoul, les parkings payants font des mécontents

Depuis quelques semaines, les parcmètres ont fait leur apparition dans le centre-ville de Vesoul, qui avait jusqu'à présent résisté à la tentation des horodateurs. Les riverains demandent à la municipalité de pouvoir se garer gratuitement.
"Non aux parkings payants". Habiter dans le centre-ville de Vesoul n'est pas chose facile depuis quelque temps, surtout si vous avez une voiture. 
Les riverains ont les pires difficultés à trouver une place libre... et surtout gratuite. La faute aux horodateurs qui désormais bordent les trottoirs.

Le premier quart d'heure est gratuit, afin de faciliter les arrêts courts pour les commerces, mais ensuite c'est un euro la demi-heure.

Les riverains aimeraient bénéficier de badges pour stationner gratuitement.

La municipalité de l'UMP Alain Chrétien entend elle lutter contre les voitures ventouses, qui occupent la même place des semaines durant.

Sur près de 3.000 places de parking à Vesoul, près de 200 seulement sont payantes.

durée de la vidéo: 01 min 19
Parking payant: la polémique à Vesoul

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique crise économique