• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Plan social chez EON : le comité central d'entreprise saisit la justice

La centrale Lucy, qui fabrique de l'électricité à partir de charbon, doit cesser son activité à partir du 31 mars 2014.
La centrale Lucy, qui fabrique de l'électricité à partir de charbon, doit cesser son activité à partir du 31 mars 2014.

Le comité central d'entreprise de la Snet, filiale d'EON France a saisi la justice pour contester le plan social annoncé, qui prévoit des suppressions de  postes, notamment en Saône-et-Loire où se trouve Lucy, la centrale à charbon de Montceau-lès-Mines.

Par B.L. avec l'AFP

Le groupe Eon - producteur de gaz et d'électricité - a annoncé voilà plusieurs mois une réorganisation de ses activités. La filiale du numéro un allemand de l'énergie, qui emploie plus de 800 personnes en France, veut fermer plusieurs centrales dont celle de Lucy. Cela entrainera la suppression de  215 postes sur la base d'un plan de départs volontaires (dont 67 emplois en Saône-et-Loire). La centrale Lucy, qui fabrique de l'électricité à partir de charbon, doit cesser son activité à partir du  31 mars 2014.

Mais, le CCE (comité central d'entreprise) estime que la direction n'a pas respecté ses obligations dans le cadre de la procédure d'information-consultation liée au plan social. Les représentants des salariés veulent faire constater "la nullité du plan de sauvegarde de l'emploi présenté par la Snet". Une audience est prévue mardi 19 mars devant le tribunal de grande instance de Paris.

Les syndicats FO et CGT de la Snet ont, par ailleurs, déposé un préavis de grève qui court du vendredi 22 février au vendredi 22 mars 2013. Des mouvements de grève ont déjà touché plusieurs sites, dont celui de Lucy à Montceau-les-Mines le 25 février. Il s'agit de grèves de courte durée, qui sont coûteuses pour l'entreprise, car les tranches des centrales sont alors mises à l'arrêt.

Parallèlement, les discussions se poursuivent en Saône-et-Loire : une réunion a été organisée à la préfecture de Saône-et-Loire vendredi 1er mars 2013 en présence de plusieurs élus et de représentants de salariés. Les syndicats plaident pour une production de biomasse sur le site de Lucy. Un nouveau rendez-vous devrait avoir lieu dans un mois.

A lire aussi

Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus