Dijon : le potager collectif des Lentillères fête ses 3 ans

Le potager collectif des Lentillères souffle ses 3 bougies à Dijon
Le potager collectif des Lentillères souffle ses 3 bougies à Dijon

Un collectif se bat pour conserver une ancienne zone de maraîchage. La mairie veut y implanter un un "écoquartier exemplaire". Le bras de fer se durcit en cette fin mars 2013.

Par B.L.

L'écocité "Jardin des Maraîchers"

Les anciens abattoirs situés rue Philippe Guignard à Dijon sont l'enjeu d'une âpre bataille. La municipalité a un projet d'écoquartier pour cette friche de 9 hectares. Cette future "écocité Jardin des Maraîchers" doit accueillir 1 500 logements, 15 à 20 000 m² de bureaux, de commerces, d'activités et de services. Pour concevoir cette "cité jardin", la société publique locale d’aménagement de l’agglomération dijonnaise (Splaad) a retenu, au terme d'un l’appel à projets, la candidature de Nicolas Michelin. Cet  urbaniste a réalisé notamment le quartier du Grand Large à Dunkerque ou de celui de l’Amphithéâtre à Metz.


Non au bétonnage des terres maraîchères

Mais, ce projet suscite l'opposition de militants et de démunis qui ont installé un potager sur une parcelle d'environ 5 hectares. Ils refusent "le bétonnage de cette très bonne parcelle de terre maraîchère". Depuis trois ans, ils y développent une activité de production de fruits et légumes de qualité au profit de Dijonnais en situation économique précaire.


Une pétition circule sur internet

Un collectif de soutien composé d'associations (Attac, Les amis de la terre, Nature et Progrès) s'est joint aux jardiniers du potager des Lentillères. Tous dénoncent l'enquête d’utilité publique "qui a été ouverte, sans aucune publicité, et doit se clore fin mars". Ils font circuler une pétition sur internet et demandent que "l'étude d'impact - qui n'est pas aboutie - soit faite ou refaite". Ils veulent aussi qu'une "étude pédologique de cette parcelle des maraîchers soit réalisée de façon à en montrer l'intérêt supérieur à la conserver comme zone de production plutôt qu'artificialisée et imperméabilisée".

Appel à la mobilisation

Ils ont décidé de profiter du long week-end de Pâques pour organiser trois jours de concerts, d’ateliers, de jeux, de rencontres et de discussions… Ce sera l'occasion de rencontrer le public et d'exposer leur projet. Le programme de la journée du dimanche 31 mars 2013 débute à partir de 14 h. Tout l’après midi, des visites guidées sont prévues sur la friche. Il y aura aussi diverses animations : mots croisés géants, jeu de piste, loto, etc.

A lire aussi

Sur le même sujet

33e campagne des restos du coeur en Côte d'or

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne