Cet article date de plus de 8 ans

Montceau-les-Mines (71) : nouveau report judiciaire pour la centrale Lucy III

Mardi 02 avril 2013, le Tribunal de Grande Instance de Chalon-sur-Saône a reporté l'audience concernant le non-respect des accords signés en 2010. L'avocat du CE et de la CGT a réclamé la présence d'un représentant de la DREAL.
Manifestation des salariés de Lucy III devant l'annexe du TGI de Chalon-sur-Saône (71)
Manifestation des salariés de Lucy III devant l'annexe du TGI de Chalon-sur-Saône (71)
C'est la CGT qui a porté l'affaire devant les tribunaux, à Paris, Douai et Chalon-sur-Saône.

Le syndicat veut obtenir l'annulation des plans de licenciement, en raison du non respect d'un accord signé en 2010 avec la direction d'E.On, propriétaire de la centrale thermique Lucy III de Montceau-les-Mines.
En effet, dans cet accord, la direction se serait engagée à ne pas fermer le site avant 2015, avant d'officialiser finalement le démantèlement de la centrale à partir du 31 mars 2014. Elle a ensuite mis en place un Plan de Sauvegarde de l'Emploi que conteste donc aujourd'hui la CGT.

Des salariés ont manifesté ce mardi 02 avril, à l'occasion de l'audience. Ils ont défilé entre la Maison des syndicats de Chalon et l'annexe du Tribunal de Grande Instance.

A la barre, l'avocat du syndicat a demandé la présence d'un représentant de la DREAL (Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement) qui est partie prenante dans le dossier.

Du coup, l'audience a été reportée au 7 mai 2013, à 14h.

L'interview de Claude Martin, délégué syndical CGT, au micro de Damien Boutillet et Romy Ho-a-Chuck : 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social justice