"A la Maison Lucie en Carrois, je me sens chez moi"

Ainsi s'exprime Marie Laure Duhau, une résidente. Ouverte sous l'égide de l'hôpital psychiatrique de La Chartreuse, de Dijon, cette grosse  maison d'un quartier de Fontaine lès Dijon est une alternative à l'hospitalisation

Un reportage de Michel Gillot, Jean-Louis Saintain et Francis Nivot, avec Patricia, Nadia Gasmi, aide soignante et Marie Laure Duhau, résidente.

Ouverte en 2005 sur l'initiative du Docteur Yves Beauvalot, cette petite unité de vie pour malades psychiques est un exemple de prise en charge hors les murs de l'hôpital. Elle accueille une vingtaine de patients souffrant de pathologies lourdes mais dont l'état est aujourd'hui stabilisé. 
L'art-thérapie occupe une place importante ici, mais les résidents font aussi de la cuisine, du jardinage, et il vont en ville régulièrement. Récemment la Maison Lucie enCarrois a ouvert ses portes aux visiteurs le temps d'une matinée. Une façon de déstigmatiser la souffrance et la maladie mentale et de faire découvrir simplement comment vivent patients et soignants dans un lieu de vie et de soins comme celui ci.