• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Le sénateur Jean-Pierre Michel pris à partie par quelques manifestants de la Manif pour tous

Le sénateur Jean-Pierre Michel pris à partie par quelques manifestants de la Manif pour tous / © David Leconte
Le sénateur Jean-Pierre Michel pris à partie par quelques manifestants de la Manif pour tous / © David Leconte

Invité pour l'émission La voix est libre, le rapporteur au Sénat de la loi pour le mariage pour tous, le sénateur de Haute-Saône Jean-Pierre Michel a été empêché de rentrer dans nos locaux jusqu'à ce que des policiers lui permettent l'accès. 

Par Isabelle Brunnarius

C'est la première fois que le sénateur est pris à partie par des manifestants anti-mariage pour tous. Devant la grille de France 3 Franche-Comté à Besançon, une vingtaine de personnes attendait en fin de matinée le sénateur invité à participer au débat "Politique  : une éthique en toc" présenté par Jérémy Chevreuil. 
Le député, au volant de sa voiture, n'a pas pu pénétrer dans nos locaux, une père de famille et des enfants faisant obstacle. Finalement, des policiers ont du intervenir pour faciliter l'accès au sénateur. Jean-Pierre Michel "trouve lamentable la petite manifestation de quelques familles avec leurs petits enfants et des adolescents, manipulés par leurs parents".  Le sénateur précise qu'il n'est pas "contre le droit de manifester, c'est un droit constitutionnel. Mais l'article 1er de la loi a été adopté à l'Assemblée nationale et au Sénat. On ne reviendra pas dessus. La loi doit être appliquée par tous les citoyens. C'est le principe de la démocratie". 
Une fois rentré, le sénateur est retourné discuter avec les manifestants. Ambiance très tendue. 
Jean-Pierre Michel et les manifestants de la Manif pour tous / © Jérémy Chevreuil
Jean-Pierre Michel et les manifestants de la Manif pour tous / © Jérémy Chevreuil

Cette méthode, de plus en plus contestée, a déjà été utilisée à l'égard d'autres élus. Chantal Jouanno, sénateur (Union des Démocrates et Indépendants) et le député EELV François de Rugy ont été réveillés à leur domicile à l'aube par des slogans des opposants au mariage gay. Chantal Jouanno est favorable au mariage pour tous et François de Rugy est rapporteur de cette loi à l'assemblée nationale. Le député de l'Isère a dû annuler ces interventions à ce sujet à la suite d'une altercation avec des anti-mariage gay  à la faculté de droit de Saint-Etienne. 
Plusieurs milliers d'opposants étaient hier soir dans le centre de Paris, précise l'AFP ; certains s'approchant du Sénat, pour dénoncer avec virulence l'accélération du calendrier législatif à propos du projet de loi sur le mariage pour les couples homosexuels. Le document, adopté vendredi par le Sénat, retourne dès mercredi à l'Assemblée nationale pour une deuxième lecture. Le retour du texte était initialement prévu le 20 mai. Les forces de l'ordre ont du avoir recours vendredi soir à des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants.

D'autres informations sur le blog politique de france 3 Franche-Comté

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus