Cet article date de plus de 8 ans

Côte d'Or : le conseil général dénonce l’abandon du Contrat Unique d’Insertion

François Sauvadet, président du conseil général de Côte d'Or et vice-président du groupe UDI à l’Assemblée nationale, s’élève contre l’abandon par le gouvernement du Contrat Unique d’Insertion 7h (CUI 7h).
François Sauvadet, président du conseil général de Côte d'Or et vice-président du groupe UDI à l’Assemblée nationale
François Sauvadet, président du conseil général de Côte d'Or et vice-président du groupe UDI à l’Assemblée nationale
Le CUI 7h est un dispositif qui permet à des bénéficiaires du RSA de reprendre une activité en bénéficiant d’un tutorat et d’horaires allégés. La Côte d’Or figurait parmi les seize départements qui expérimentaient cette nouvelle formule d’insertion professionnelle depuis l’an dernier.

"Dans chacun des contrats signés, il a été constaté que les bénéficiaires ont retrouvé une dynamique, repris confiance en eux et sont parvenus à s’adapter aux contraintes du monde du travail (respect des horaires, de la hiérarchie, etc.). Le conseil général de la Côte d'Or a lui-même effectué huit recrutements en CUI 7h", explique François Sauvadet dans un communiqué daté du lundi 15 avril 2013.

"Pourtant, l’Etat a décidé d’interrompre le financement de ces contrats au 1er janvier 2013 et ne nous en a informés que par un courrier daté du 7 mars", précise-t-il.

François Sauvadet déclare que le conseil général de la Côte-d’Or s’engage à poursuivre seul le financement du dispositif, à hauteur de 270 euros par contrat. "J’appelle le gouvernement à revenir sur sa décision et à mettre en cohérence sa politique avec ses discours. Le chômage ne sera pas vaincu par des discours enflammés ou par les gesticulations agressives à l’égard des créateurs de richesse, mais par des actes concrets et des solutions imaginatives pour les chômeurs", conclut-il.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
françois sauvadet politique social