Cet article date de plus de 7 ans

Côte-d'Or: les vols de câbles téléphoniques se multiplient

En l'espace de quinze jours, sept villages de Côte-d'Or ont été privés de téléphone et d'internet voire de téléphones mobiles. En cause, le vol de cuivre dans les câbles téléphoniques. 
© brewbooks CC-BY-SA by Flickr
Depuis lundi, les habitants d'Arcenant et de Meuilley dans les Hautes-Côtes de Nuits n'ont plus accès au réseau de télécommunications. Cela représente plus de 400 foyers. Des malfaiteurs se sont attaqués à deux câbles téléphoniques souterrains de 900 et 600 mètres sur la commune voisine de Villars-Fontaine. Leur objectif était évidemment de récupérer le cuivre.

C'est le troisième vol de ce genre depuis quinze jours en Côte-d'Or, le douzième en Bourgogne depuis le début de l'année. A la mi-avril déjà, trois communes du canton de Pontailler-sur-Saône en étaient victimes. 448 abonnés de Maxilly-sur-Saône, Heuilley-sur-Saône et de Talmay se retrouvaient sans téléphone et internet pendant plusieurs jours. Quelques jours plus tard, Varanges et Marliens, dans le secteur de Genlis, ont été prises pour cible. Résultat, 750 personnes privées de ligne.

Il y a deux ans, la législation en matière d'achat de cuivre a changé. Elle est désormais soumise à déclaration et ne peut plus s'effectuer en liquide. Cela a permis de freiner les vols de câbles notamment sur le réseau ferré. Reste le réseau téléphonique. La gendarmerie va renforcer sa surveillance. Mais avec 600 centraux en Bourgogne, il est difficile voire impossible de surprendre les malfaiteurs en flagrant délit.



Reportage d'Eric Sicaud et Jean François Guilmard avec :
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers