Printemps tardif : A Nevers va-t-on rallumer le chauffage dans les écoles ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par F.L.

Alors que les prévisions météo font part d'une lente amélioration dans les jours à venir, la mairie de Nevers vient de rallumer le chauffage dans les écoles de la ville. Des températures proches des 14 degrés dans les salles de classe ont été enregistrées.

14 degrés en classe
Les parents d'élèves en ont assez des parkas, pulls et manteaux. Leurs enfants ont froid dans les salles de classe, et dans le dortoir d'une école maternelle, il a fait 13°.
Le chauffage est coupé depuis mi-Avril, alors que les températures étaient basses.

Un problème connu
Les enseignants sont au courant du problème, et ont reçu pour consigne de ne pas communiquer à ce sujet.
Néanmoins, la mairie de Nevers a réagi ce vendredi, en autorisant la remise en marche des chaudières.

Un coût non négligeable
Les parents s'interrogent sur la décision tardive de remettre le chauffage.
Le maire de Nevers, Florent Sainte Fare Garnot, assure que remettre en marche les chaudières n'est pas quelque chose de simple, techniquement parlant, mais aussi, cela engendre un coût non négligeable dans le budget de fonctionnement de la ville.
Les élèves devraient donc se retrouver plus au chaud au début de la semaine prochaine.

Le reportage de Natacha Murzy et de Régis Guillon, vendredi 17 mai à Nevers
(Intervenants : laetitia Sanvoisin, mère d'élève - Ingrid Teyssier, représentante des parents d'élèves de l'école Jules Ferry - Christophe Bolle, secrétaire départemental SUIPP-FSU - Florent Sainte Fare Garnot, maire de Nevers)