Bourgogne : 63800 habitants de la région vivent dans un logement trop petit

Publié le Mis à jour le
Écrit par Eric Sicaud

L'INSEE a dévoilé ce jeudi 27 juin 2013 son étude sur la suroccupation des logements dans la région. Le manque de place concerne avant tout les familles nombreuses qui résident dans des communes urbaines.

La Bourgogne n'est que très peu touchée par la suroccupation des logements qui est préoccupante, sans surprise, en Ile de France et en Provence-Alpes-Côte d'Azur.
Dans la région, seulement 3,6% des logements ne comportent pas assez de pièces pour le ménage qui les occupent. Le phénomène est en régression; il était de 5,5% en 1999.

L'INSEE estime que 17200 ménages bourguignons sont concernés, soit 63800 personnes environ.

Les villes sont plus touchées que les communes rurales et les appartements le sont également plus que les maisons. 
De même, plus le logement est petit, plus il est sujet à surroccupation.
Ainsi, en Bourgogne, 31% des "2 pièces" sont suroccupés contre 7,2% des "3 pièces" et 2% des "4 pièces et plus".
D'autre part, plus une famille compte d'enfants, plus elle est concernée : à partir de 6 occupants, un ménage sur 4 vit dans un logement trop petit.

Enfin, les employés et les ouvriers sont plus touchés que les retraités ou les cadres supérieurs.

L'INSEE note des taux de suroccupation élevés dans l'Yonne, à Joigny, Tonnerre, Saint-Florentin et Sens, 4 villes où les taux sont plus élevés qu'à Dijon.

Dans le détail, voici le nombre de logements suroccupés par département :
  • Côte d'Or : 6079 (4,1%)
  • Nièvre : 2213 (3,4%)
  • Saône-et-Loire : 4494 (2,7%)
  • Yonne : 4370 (4,4%)