La Bourgogne réfléchit à se doter d'un « contrat de progrès » pour le livre

L'avenir du livre en Bourgogne en question
L'avenir du livre en Bourgogne en question

Le centre régional du livre organisait, ce jeudi 27 juin 2013 à Dijon, une demi-journée de réflexions et de débats sur « contrat de progrès » pour le livre.

Par M. Ba

En Bourgogne comme ailleurs, depuis 2007, le contexte économique est de plus en plus difficile pour les auteurs, les éditeurs, les imprimeurs et les libraires en raison non seulement de la crise mais aussi de l’essor de la vente en ligne et de l'apparition du livre numérique.

C'est alors que les structures régionales du livre ont commencé à réfléchir à un dispositif permettant de renforcer l’articulation des politiques publiques menées en faveur du livre et la complémentarité des aides nationales et régionales. En 2012, la région Limousin est la première à signer « contrat de progrès » pour l'économie du livre courant jusqu'en 2014. Le budget du ce contrat, comprenant l’animation et les actions, s’élève à environ 140 000 euros en moyenne par an. Il a pour objectif de pérenniser et développer la librairie indépendante en Limousin, de même que les maisons d'édition de cette région et enfin de permettre d'anticiper les mutations technologiques. L'exemple limousin a fait des émules : Alsace, Aquitaine...

Le centre régional du livre et le Conseil Régional de Bourgogne devraient leur emboîter le pas. Dès la fin 2012, ces deux partenaires sont tombés d'accord pour réfléchir à un « contrat de progrès » pour le livre en Bourgogne. Première étape, le lancement d’un diagnostic préalable sur la filière.

Selon les porteurs de ce projet, cet état des lieux permettra de « connaître la réalité économique et sociale de la filière livre en Bourgogne en prenant en compte le plus grand nombre de ses acteurs, mieux en comprendre la structuration et l’organisation sur le territoire, recenser ses savoir-faire, déceler ses capacités de rentabilité, d’innovation, voire d’aménagement du territoire, en appréhender les différents enjeux à court, moyen et long termes et identifier ses besoins : ceci permettrait de jeter les bases d’une politique offensive pour accompagne  les professionnels et structures du livre dans la mutation globale qui s’opère, et assurer ainsi la pérennité et le renforcement de ce précieux écosystème ». 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus