Prénom : Jacques, âge : 83 ans, job d’été : maître nageur

Il n’a pas le torse aussi bronzé et athlétique que les maîtres nageurs qu’on voit habituellement aux bords des piscines. Mais il garde toujours autant d’assurance et de dynamisme. A 83 ans, Jacques Morand est toujours maître nageur.

"Tant que je ne prends pas la place d'un jeune, je reste"
"Tant que je ne prends pas la place d'un jeune, je reste" © France 3 Bourgogne
« Ca n’a rien d’extraordinaire, il suffit d’avoir une condition physique adéquate et c’est vrai qu’au départ il faut certainement avoir un capital santé » analyse Jacques Morand, casquette maitre-nageur-sauveteur vissée sur la tête. Ce professeur de sport à la retraite est maître nageur depuis 53 ans. Et cet été encore, il officie à la piscine, celle de Toucy dans l'Yonne (89). 

Sa candidature reçue en juin, a été une aubaine pour la municipalité. Il faut dire que les jeunes diplômés préfèrent les grandes villes et surtout la surveillance des plages plutôt que les piscines et les plans d'eau en zone rurale. Toucy n’avait donc qu’un seul postulant : Jacques.

Reportage de Nathalie Baffert et Damien Rabeisen.






Comment devenir maître nageur?

Il existe trois niveaux de surveillants de baignade, avec pour chaque niveau, un diplôme associé.

Quelle formation ? 

- Le surveillant de baignade > Brevet du Surveillant de Baignade (le BSB)
Le BSB permet de devenir surveillant de baignade et d'encadrer les baignades dans le cadre des centres de vacances et de loisirs. Ce diplôme est valable 5 ans. Il faudra ensuite repasser certaines épreuves pour en prolonger la validité. L'examen de BSB est composé de quatre épreuves pratiques et de deux oraux. (Détails des épreuves en cliquant ici

- L’assistant du maître nageur > Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique (le BNSSA)
Le titulaire du BNSSA peut surveiller des piscines privées, des plages publiques ou privées et assister les maîtres nageurs dans la surveillance des piscines publiques. L'examen du BNSSA est composé de quatre épreuves pratiques éliminatoires, de plusieurs épreuves pratiques notées et d'un examen théorique. Pour que le BNSSA soit valide, il faut suivre chaque année une formation de secourisme et tous les cinq ans, il faut repasser certaines épreuves pratiques. (Détails des épreuves en cliquant ici)

- Maître-nageur-sauveteur > Le Brevet Professionnel spécialité Activités Aquatiques et de la Natation (BPJEPS AAN,) anciennement le Brevet d'Etat d'Educateur Sportif des Activités de la Natation (BEESAN).
Un Maître Nageur diplômé BPJEPS AAN peut travailler dans différentes structures : centre aquatique public ou privé, centre de remise en forme, association, etc. Il peut donner des cours particuliers et animer de nombreuses activités (bébés nageurs, aquagym, etc.). En plus d’animer des cours d’éveil et de natation, il sait concevoir un projet pédagogique, gérer un poste de secours, participer au fonctionnement d’une structure, etc. (Détails des épreuves en cliquant ici).

Qui peut devenir maître nageur ?
La formation est ouverte aux filles ou garçons, âgés de 16 à 77 ans (minimum de 17 ans ou émancipé le jour de l'examen du B.N.S.S.A. et majeur le jour de votre premier travail), ayant un minimum de condition physique. Le sauvetage en mer impose la pratique régulière d'une activitée sportive (natation, footing, etc...). Le sauveteur côtier doit présenter une aptitude normale à l'effort, une acuitée auditive lui permettant d'entendre une voie normale à cinq mètres, ainsi qu'une acuitée visuelle conforme aux exigences de la circulaire n° 82-88 du 11 juin 1982.

Où travailler ?
Le nageur sauveteur travaille dans les postes de secours sur les plages, les lacs, les piscines privées ou publics. C'est le maire de la commune qui emploie les sauveteurs pour la surveillance d'une plage. Il passe en général par des organismes tels que la S.N.S.M., les pompiers et les C.R.S.

(source:guide-piscine.fr)
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter