Dijon : bilan du tramway un an après

Les usagers ont largement adopté ce nouveau moyen de transport mis en service le 1er septembre 2012

Par Marianne Picoche

La ligne de tram T1 qui relie Dijon à Quétigny a été mise en service le 1er septembre 2012. Trois mois plus tard, en décembre 2012, c'était le tour de la T2 qui relie Dijon à Chenôve. Un an après, le bilan est positif, pour ce qui est de la fréquentation et  du nombre d’incidents (collisions ou autres). En revanche, le bilan est plus mitigé en ce qui concerne les retombées pour les commerces.

Dijon : bilan tram un an après
C'était le 1er septembre dernier, Dijon renouait avec le tram. L'inauguration de la première ligne, celle de la seconde suivra 3 mois plus tard. Et aujourd'hui, c'est l'heure du premier bilan : largement positif en matière de fréquentation par exemple avec déjà 17 millions de voyages comptabilisés !

Une fréquentation à la hausse du réseau de transports en commun

La mise en service du tram (T1 en septembre et T2 en décembre) l’an passé a suscité un accroissement global de la fréquentation du réseau Divia de l’ordre de 14 % en un an.

Nombre de voyages en tram par jour en moyenne sur une année :
T1 = 39 900 voyages
T2 = 321 100 voyages

Les 2 rames de tram totalisent donc 72 000 voyages par jour, ce qui représente 43 % du nombre de voyages effectués sur l’ensemble du réseau Divia (tram, bus et navettes), en moyenne chaque jour.

Pour toute cette première année de mise en service, le nombre de voyages total s'élève à près de 17 millions,  pour les 2 rames T1 et T2.

Accidentologie : des indicateurs au vert pour la première année d’exploitation

Le bilan est positif puisque le nombre de collisions enregistré pour 10 000 km est inférieur à la moyenne des jeunes réseaux  :
Divia = 0, 276 pour / jeunes réseaux = 0, 456

Le nombre de victimes voyageurs pour 10 millions de voyages est également inférieur à la moyenne nationale :
Diva = 8,244 / moyenne nationale = 9, 440

La plupart des victimes sont à l’intérieur des rames (chutes). C’est pourquoi des annonces sonores  sur les risques de freinage et de démarrages brusques sont souvent diffusés.

Effets du tram sur le commerce : un bilan mitigé


Si le tram facilite les déplacements entre les pôles commerciaux (centre-ville et périphérie), il favorise surtout les commerces situés à proximité des stations de tram. Ceux qui sont sur le parcours du tram mais plus éloignés des stations enregistrent une baisse de fréquentation. Deux raisons à cela : les difficultés plus grandes à circuler en voiture le long des voies de tram (une seule voie) et à stationner.

Les indemnisations suite au chantier du tram
Le chantier du tram qui a duré deux ans, a eu des effets négatifs sur les ventes de nombreux commerces au centre-ville. La commission d’indemnisation a examiné 148 dossiers de commerçant entre mars 2011 et décembre 2012. Elle a donné une réponse favorable à 80 dossiers.

Sur le même sujet

Sport : on a testé… l’apnée

Les + Lus