Cet article date de plus de 8 ans

Auxerre : il n’y aura pas de plan social à l’AJA

La direction du club de football a décidé de renoncer au plan social annoncé en juillet dernier. Ce revirement est accueilli avec soulagement par les salariés. Mais, les comptes de l’AJ Auxerre sont toujours dans le rouge.
Au début de l’été, le club avait annoncé qu’il allait procéder à des licenciements. Les dirigeants voulaient se séparer de 6 des 200 salariés que compte l’AJA. Mais, la nouvelle a créé un tel climat « délétère » que la direction a finalement renoncé à son projet.
Cependant, les problèmes financiers du club de Ligue 2 ne sont pas réglés pour autant. Guy Cottret, le président de l'AJA, va donc chercher d’autres idées pour faire des économies. Un comité d’établissement devrait être convoqué dans les prochains jours pour confirmer l’abandon du plan social.

Le club mythique a été relégué en Ligue 2 il y a un an après 32 saisons passées dans l'élite du football. Cela a entraîné une importante réduction de la masse salariale : les joueurs les mieux payés, parfois aussi les plus expérimentés, sont partis.

Guy Cotret, un homme d'affaires mandaté par un fond d'investissements, Paris Luxembourg Participations (PLP), a pris les commandes de l’AJA. Son objectif est de descendre à 14 millions après une étape à 17 millions. Il veut aussi renouer avec le modèle économique qui a fait le succès du club. La recette est simple, mais efficace : elle consiste à former des jeunes pour les amener au niveau professionnel avant d'en obtenir un bon prix lors des transferts.


durée de la vidéo: 01 min 50
AJA : le club renonce au plan social


Reportage de Baziz Djaouti et Claude Heudes avec :

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football aj auxerre sport