• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Les demandeurs d'asile dans le Doubs n'ont pas tous un toit

Les tentes des demandeurs d'asile en attente de logement à Besançon comme le prévoit la loi.
Les tentes des demandeurs d'asile en attente de logement à Besançon comme le prévoit la loi.

Il y a une semaine, des demandeurs d'asile envahissaient un bureau d'action sociale à Besançon pour tenter d'obtenir un toit pour y vivre jour et nuit en attendant que leur dossier soit examiné. Aujourd'hui, la plupart des familles sont à l'abri la nuit mais pas la journée. 

Par Isabelle Brunnarius

Les célibataires et les couples sans enfants doivent encore patienter alors que les premiers frimas s'annoncent. Avec l'augmentation du nombre d'arrivées de primo demandeurs d'asiles (voir les chiffres dans le reportage), le temps d'attente pour être logé dans le Doubs s'allonge jusqu' à 4 mois. Pendant cette attente, ils jonglent avec les hébergements de nuit, les accueils de jour et la rue. Une situation dénoncée par le collectif A la rue qui vient de lancer une pétition.

Avec les interviews de :
Tasim Istrefi, traducteur
Joël Mathurin, secrétaire général de la préfecture du Doubs
Viviane Camus, collectif A la rue ! 

Demandeurs d'asile
I. Brunnarius / D. Martin






A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus