Les conducteurs CFDT de Divia interpellent le maire sur la dangerosité du tram à Chenôve

Un accident matériel entre une rame de tramway et un véhicule, le 10 avril 2013 à Chenôve (archives) / © FTV
Un accident matériel entre une rame de tramway et un véhicule, le 10 avril 2013 à Chenôve (archives) / © FTV

Par un courrier daté du 3 octobre, les agents conducteurs CFDT tram de Divia ont alerté le maire de Chenôve Jean Esmonin de la dangerosité du site du mail. Selon eux, il existe un réel danger sur ce site, plusieurs accidents matériels ont déjà eu lieu depuis la mise en service de la ligne.

Par F.L.

Des précédents sur le mail

Les agents CFDT évoquent plusieurs accidents matériels (ils en dénombrent sept depuis la mise en service, pour plus de 50 000€ de dégâts sur les tramways seuls) sur cette zone, ainsi que des freinages d'urgence.
Ils avaient déjà alerté le maire de Chenôve, Jean Esmonin (PS), sur les problèmes de sécurité du mail le 3 juillet dernier.

"Rodéos urbains"

Le problème de sécurité sur le mail est, d'après les conducteurs CFDT, lié à une attitude de certains jeunes qui roulent sur la portion de voie engazonnée du tram, prise pour une aire de jeux. Les agents évoquent "divers événements s’y produisent tous les jours (Jeux divers, cailloux dans les rails, jeux de ballons, vélo sur les rails,…)."
"... accidents et jeunes qui roulent sur cette plateforme ne sont que notre quotidien. Le dernier « jeu » en vogue de vos jeunes concitoyens est « je m’élance devant le Tram et qui passera le plus proche sans être touché ».
Vous comprenez bien que pour nous ce n’est plus tenable, et tous les jours des signalements sont faits à notre Poste de commandement centralisé.
Aujourd’hui, nous ne voulons pas prendre le risque de TUER une personne lors de ces rodéos « urbains ».


Droit de retrait

Mettant en avant la sécurité des personnels et du public, les agents menacent d'exercer leur droit de retrait, en effectuant un retournement au centre de maintenance, en arrivant à la station "Bourroches", et de ne plus desservir la commune de Chenôve.
En attendant, la recommandation demeure la vigilance, mais les agents expriment la difficulté d'être vigilant au vu des nombreux évènements.

Des exemples de mise en sécurité à suivre

Le syndicat CFDT de Divia invite le maire de Chenôve à suivre les initiatives prises par les communes de Quétigny (face à une zone commerçante) et de Chevigny-Saint-Sauveur (proximité lycée) pour la sécurisation de la voie tram : des barriérages au centre des voies, ou sur les extérieurs.
"Nous vous rappelons que si un accident grave devait survenir, nous nous porterions partie civile avec notre collègue contre le responsable légal de la commune pour ne pas avoir agi avant l’accident, malgré nos divers courriers de prévenance"

Un courrier transmis au Service Technique des Remontées Mécaniques et des Transports Guidés

Les agents ont aussi transmis un courrier au STRMTG, en charge de la certification et du contrôle des installations "transports guidés" comme le tramway.
Ils souhaitent ainsi alerter l'autorité à travers la directive européenne "TU1103",  « Opération et sécurité de tramways dans l’interaction avec l’espace public », sur les problèmes de sécurité du site du mail à Chenôve.


Le reportage de Eric Sicaud, Tiphaine Pfeiffer et Damien Rabeisen à Chenôve
(intervenants : François Vandenbroucke, Délégué syndical CFDT - Jean Esmonin, Maire de Chenôve (PS) - Hubert d'Harcourt, Directeur d'exploitation Divia)

Dangers du tram à Chenôve
Chez Divia, le réseau de transport en commun de l'agglomération dijonnaise, la CFDT envisage de refuser de conduire les tramways jusqu'au centre de Chenôve. Elle vient d'envoyer un courrier à toutes les autorités locales et nationales concernées par la sécurité autour du tram

 

Sur le même sujet

Les + Lus