L'étang du Malsaucy à sec au mois de novembre!

L’étang du Malsaucy près de Belfort à sec au milieu de l’automne ! L’image est étonnante mais courante puisqu’il vient de vivre sa vidange annuelle. Une opération qui permet de préserver la qualité naturelle exceptionnelle du site.

Par Sandry Vicente

L’image est spectaculaire pour ceux qui connaissent l’étang du Malsaucy rempli d’eau. Depuis plusieurs jours, celui-ci était vidangé comme chaque année. L’opération vient de s’achever. Elle permet de protéger ainsi le caractère exceptionnel du site avec une nature particulièrement riche. Qu’elle soit sur terre, dans l’eau ou encore dans les airs, dame nature a bien doté l’endroit, d’où une réelle volonté de préserver les lieux.

La population locale délogée

Les 55 hectares de l’étang ont donc été vidangés. Il a fallu néanmoins déloger la population locale qui s’est fait grâce au concours de pêcheurs bénévoles, une quarantaine au total, représentant une dizaine d’association de pêche du Territoire de Belfort.
Une dizaine de tonnes de poissons ont été retirés et ont aussitôt repeuplés, de manière stratégique, d’autres étendues d’eau comme l’explique Alain Geoffrey, salarié de la fédération de pêche du Territoire de Belfort : « En fait, on va trier le poisson et le redéployer là où son espèce manque. Par exemple, les carpes iront dans les étangs. Les brochets et les gardons, dans les rivières ».

Un site exceptionnel

Cette grande quantité de poissons et de variétés d’espèces s’expliquent par la qualité naturelle de l’étang du Malsaucy comme le décrit Daniel Pastori, le président de la fédération de pêche du Territoire de Belfort : « C’est un milieu naturel où il y a un herbier important et du coup, cela permet la reproduction des poissons ».
700 000 mètres cube d'eau ont été évacués pour l'hiver. L’étang, aujourd’hui à sec, va permettre le renouvellement de la biodiversité. En fait, le sol, au contact de l’air, va se réactiver et la vase se stabiliser. L’étang du Malsaucy va conserver ce paysage jusqu’en janvier avant d’être à nouveau rempli.
Et c'est en mars que les poissons reviendront s'ébattre !

DMCloud:122373
Vidange du Malsaucy
Reportage d'Hélène Renaux et Jean-Pierre Belon. Intervenants : Alain Geoffrey, salarié de la Fédération de pêche (Territoire de Belfort); Daniel Pastori, président de la Fédération de pêche (Territoire-de-Belfort); Laurent Sarazin, représentant du Conseil Général du Territoitoire-de-Belfort

 

Sur le même sujet

Les + Lus