Cet article date de plus de 7 ans

"Qooq", la tablette numérique fabriquée en Saône-et-Loire fait le "buzz" aux Etats-Unis

La société conceptrice de la tablette culinaire française "Qooq" affirme vendredi 8 novembre 2013 que l'audience de son site "a triplé" aux Etats-Unis. Motif : il a rejoint la liste des produits favoris de l'année de la célèbre animatrice américaine Oprah Winfrey.
La tablette tactile Qooq, fabriquée à Montceau-les-Mines, en Saône-et-Loire
La tablette tactile Qooq, fabriquée à Montceau-les-Mines, en Saône-et-Loire

Un "coup de pouce" de la star des talk-shows

"L'audience de notre site a triplé aux Etats-Unis", grâce au "coup de pouce" de la star des talk-shows, se réjouit Hubert Bloch, directeur marketing de l'entreprise Unowhy. Ce "buzz énorme aux Etats-Unis est logique vu qu'Oprah Winfrey y est très influente", et possède plus de 22 millions de "followers" sur Twitter, mais "là où on a été surpris, c'est sur la rapidité du  retentissement en France", ajoute-t-il. 

"Pour une petite marque française, c'est une super bonne nouvelle", s'enthousiasme le président-fondateur Jean-Yves Hepp qui n'en revient pas encore : "c'est amusant qu'un petit fabricant français distribue ses tablettes au pays d'Apple, non?". Concrètement, le groupe assiste à une "rupture de stock sur Amazon en France", confie-t-il, estimant trop prématuré de s'aventurer à évaluer l'impact sur les ventes. Son partenaire aux Etats-Unis, "Sur la Table", un réseau de 120 points de vente qui distribue la tablette depuis samedi, lui "a fait part du grand retentissement" outre-Atlantique.
durée de la vidéo: 02 min 32
QooQ fait le buzz aux US!

"Je trouve la tablette Qooq fantastique"

"Je suis un cuistot de réfrigérateur, je cuisine avec ce que j'ai sous la main. C'est pour cette raison que je trouve la tablette Qooq fantastique : elle contient mille recettes, que l'on peut retrouver en tapant des noms d'ingrédients, avec des vidéos explicatives qui montrent exactement à quoi cette sauce à la crème devrait ressembler", explique Oprah Winfrey dans sa sélection annuelle de produits. Un message écrit sur son site officiel et relayé  sur les réseaux sociaux.

Oprah Winfrey aime aussi la friteuse Seb

L'animatrice vedette de la télévision américaine semble apprécier le "Made in france" puisqu'en février elle avait déjà porté au pinacle la friteuse sans huile du fabricant français de petit électroménager Seb. Les effets de ce tweet ne s'étaient pas fait attendre, l'action Seb ayant grimpé dans la foulée de plus de 5% à la Bourse de Paris. "Cette machine... T-Fal Actifry a changé ma vie", avait alors souligné la diva des talk-shows. "Et ils ne m'ont pas payée pour le dire".

Fabriqué à Montceau-les-Mines, en Saône-et-Loire, le livre de recettes numérique "Qooq" est vendu 349 euros en France et 399 dollars aux Etats-Unis. Et l'engouement pourrait encore enfler puisque le magazine papier d'Oprah Winfrey, incluant la liste des 60 produits qu'elle recommande en vue des achats de Noël, doit sortir prochainement.

S'adapter au marché américain

C'est aussi à la star que l'on doit la couleur vert pomme proposée parmi les huit coloris de ce livre de recettes numérique, historiquement rouge, lancé en novembre 2009 en France et fabriqué à Montceau-les-Mines, en Saône-et-Loire (dans l'Est du pays). Oprah Winfrey avait suggéré cette teinte lors d'une présentation médiatique du produit l'an dernier aux Etats-Unis.

Le groupe s'était alors empressé de s'adapter au marché américain en traduisant toutes les recettes intégrées à la tablette avec des voix américaines. "Nous avons également invité des chefs américains dans notre studio de cuisine à Boulogne (en région parisienne, NDLR) et ajouté des plats typiques des Etats-Unis", souligne M. Bloch.

Munie d'un écran épais, la "Qooq" (allusion à cook, cuisinier en anglais) "ne craint ni l'humidité ni la chaleur, et permet également de saisir ses propres recettes et de visionner des portraits vidéos de chefs cuisiniers. Son contenu est pensé pour évoluer sans cesse.

La tablette compte 100.000 utilisateurs en France, où le gouvernement s'efforce de promouvoir les produits fabriqués dans l'Hexagone. Et ces retombées en termes d'image arrivent à point nommé à l'approche du salon du "Made in France".

"C'est encourageant pour les entrepreneurs qui se battent pour faire exister la France industrielle", estime Jean-Yves Hepp. "D'autant plus encourageant que ce qu'on vend avec Qooq, c'est non seulement du savoir-faire industriel, mais aussi gastronomique", renchérit M. Bloch.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
médias économie