Bourgogne : 1100 personnes décèdent chaque année des suites d'un diabète

Chaque année dans la région, 1 100 personnes décèdent des suites d’un diabète. L’Agence Régionale de Santé de Bourgogne a fait de l’amélioration du parcours des patients atteints de cette maladie chronique, une priorité majeure de son action.

Par P.R

La journée mondiale du diabète du 14 novembre 2013 est l’occasion de rappeler qu’en France, 5% de la population est diabétique. La Bourgogne est touchée dans les mêmes proportions (près de 58 000 assurés du régime général de l’Assurance maladie étaient en affection de longue durée /ALD pour diabète, en 2011). 1 100 personnes décèdent chaque année en Bourgogne des suites d'un diabète.

Le diabète est une pathologie chronique qui demande une prise en charge adaptée tout au long de la vie.
  • Le diabète de type I apparaît généralement chez le sujet jeune et est dû à une maladie auto-immune du pancréas.
  • Favorisé par une mauvaise hygiène de vie (alimentation, insuffisance d’exercice physique), le diabète de type II (90 à 95% des cas) ne donne pas de symptômes d’alerte et peut évoluer longtemps avant d’être détecté.
En France, on estime que près de 1% de la population souffre de diabète de type II sans le savoir. Ce retard de diagnostic est en grande partie responsable de complications cardio-vasculaires (infarctus du myocarde, artérite), ophtalmologiques (rétinopathie, cécité), rénales, podologiques…

Réduire les points de rupture 

Dépister le diabète le plus précocement possible constitue donc un véritable défi. L’ARS Bourgogne veut sensibiliser le public en regroupant acteurs et professionnels de santé, mais aussi représentants des patients dans une « démarche parcours ».

Objectif : repérer les points de rupture qui compliquent la prise en charge d’une personne diabétique. Plus de quinze axes de progrès ont ainsi été identifiés par les partenaires mobilisés (insuffisance d’accès au dépistage, couverture incomplète ou inégale de la région pour l’éducation thérapeutique, accompagnement au long cours insuffisant pour les patients et leur entourage…).

Sur le même sujet

Municipales : François Rebsamen annoncera sa candidature à sa propre succession après Noël

Les + Lus