Dijon : la descente du Père Noël, créée il y a plus de 60 ans, est annulée

A cause de la tempête, le Père Noël ne descendra pas en rappel depuis le haut de la tour Philippe le Bon, à Dijon, mardi 24 décembre 2013.
A cause de la tempête, le Père Noël ne descendra pas en rappel depuis le haut de la tour Philippe le Bon, à Dijon, mardi 24 décembre 2013.

La tempête Dirk, qui amène avec elle des vents violents, force le Père Noël à rester chez lui. Il ne descendra pas en rappel depuis le haut de la tour Philippe le Bon, à Dijon, mardi 24 décembre 2013.

Par B.L.

C’est une tradition très appréciée des Dijonnais. Mais, cette année, ils devront s’en passer. Le Père Noël ne fera pas son apparition sur le toit de l’hôtel de ville et il ne  descendra pas en rappel depuis le haut de la tour Philippe le Bon.

Cette tradition remonte au 24 décembre 1951, il y a 62 ans aujourd’hui. Elle a été instituée par le célèbre chanoine Kir quand une effigie en papier du Père Noël haute de 2,50 m a été brûlée devant la cathédrale de Dijon. L’ecclésiastique  – qui était à l'époque maire de Dijon – a riposté en demandant à un Dijonnais déguisé en Père Noël de marcher sur le toit de la mairie.

Depuis, tous les ans, la même scène était rejouée. C’est désormais un sapeur-pompier qui tenait le premier rôle et allait ensuite distribuer des papillottes aux enfants massés devant la mairie. Mais, cette année, les pompiers sont  débordés par les appels en raison des vents violents. « Appelés à se concentrer sur leurs missions prioritaires », ils ne seront pas « en mesure d'assurer la traditionnelle descente du Père Noël, cour d'honneur, prévue initialement à 18h30 », indique la ville de Dijon.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus