Comme chaque année depuis plus d'un demi-siècle, le Père Noël a descendu la façade de l'hôtel de ville en rappel. Cela s'est passé ce lundi 24 décembre 2012.






C'est une tradition très appréciée des Dijonnais : depuis 61 ans, dès que la nuit est tombée, le Père Noël descend de la tour Philippe le Bon jusque dans la cour située en contrebas. Quand il a touché terre, après une descente de 46 mètres, il procède à une distribution de papillotes. Jusqu'à présent, les acrobaties du vieil homme se sont toujours bien déroulées et il n'y a jamais eu de mauvaise chute à déplorer. Cette année encore - à  moins d'un malencontreux accident de rennes - les enfants devraient donc trouver leurs cadeaux au pied du sapin, près de la cheminée, dans leurs souliers ou tout autre endroit approprié… A condition qu'ils y croient très fort, bien sûr.

Tout a débuté le 24 décembre 1951, quand une effigie de 2,50 m en papier du Père Noël a été brûlée devant la cathédrale de Dijon en présence de plusieurs centaines d'enfants. Il s'agissait d'une initiative du clergé qui voulait dénoncer un culte paien et désigner le Père Noël - cet "hérétique" - à la vindicte publique. Mais, le chanoine Kir – qui était à l'époque maire de Dijon – ne partageait pas cet avis. Il a donc riposté en demandant à un Dijonnais déguisé en Père Noël de marcher sur le toit de la mairie. Cette année encore, la tradition a été respectée, avec un sapeur-pompier professionnel dans le rôle principal.



Photos et vidéo de Louise Simondet et Damien Rabeisen

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité