Cet article date de plus de 6 ans

Les ZEP en questions, revoir "La voix est libre" du samedi 25 janvier

Jeudi 16 janvier, Vincent Peillon a détaillé sa réforme de l'éducation prioritaire. "La voix est libre" a ouvert le débat en direct, samedi 25 janvier 2014, en présence notamment de la rectrice de l'académie de Dijon, Sylvie Faucheux.

Le ministre de l'Education Nationale Vincent Peillon, à l'Assemblée Nationale
Le ministre de l'Education Nationale Vincent Peillon, à l'Assemblée Nationale © LCP
Un récent rapport de la Cour des Comptes met en exergue le paradoxe de l'Education Nationale qui donne "pas davantage à ceux qui ont moins" mais "à ceux qui sont déjà bien pourvus et ne donne pas assez à ceux qui sont en difficulté.

Un commentaire qui sonne comme un échec pour les Zones d'Education Prioritaire mises en place en 1982 par le ministre de l'époque Alain Savary.
Le ministre actuel lance donc une réforme de cette éducation prioritaire, en annonçant que 300 à 400 millions d'euros seront réaffectés prioritairement dans les zones les plus sensibles.

En Bourgogne, 150 écoles et 29 collèges sont classés en ZEP. 

Quel bilan de ces ZEP dans la région? Quelles sont les mesures proposées par Vincent Peillon pour améliorer le système? Comment faire en sorte que les professeurs restent en poste dans les ZEP? Quel est l'avenir de ce dispositif?
Autant de questions qui ont été posées à nos invités :
-Sylvie Faucheux, rectrice de l'Académie de Dijon
-Pascal Meunier, secrétaire académique du SNES-FSU
-Emmanuel Masson, principal du collège "Le Chapitre" de Chenôve
-Odile Guérin, présidente de la Fédération régionale des Parents d'Elèves de l'Enseignement Public (PEEP)



(1re partie) Les ZEP en question dans "La voix... par France3-Bourgogne


(2e partie) Les ZEP en question dans "La voix... par France3-Bourgogne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique éducation