Cet article date de plus de 7 ans

Académie de Dijon: bilan et perspectives pour la rentrée 2014 et jusqu'en 2017

Les moyens de rentrée

D A N S  L E  P R E M I E R  D E G R É  
L’académie a enregistré une baisse du nombre d’élèves à la rentrée 2013, et cette baisse se poursuit à la rentrée 2014 avec une diminution estimée à 388 élèves. Pourtant, l’académie bénéficie de la création de deux emplois. Il est en effet proposé d’attribuer un poste à la Côte d’Or et un poste à la Saône et-Loire.
Ces choix de répartition dans le premier degré ont été guidé par des grandes priorités: D A N S  L E  S E C O N D  D E G R É
Au plan national, 11 académies dont Dijon connaissent une progression démographique inférieure à la moyenne nationale (+0,7%). Celle de Dijon, est de 0,3%.
Pour la rentrée 2014, la projection des effectifs du second degré public table sur 326 élèves de plus dans l'académie soit un effectif de 112 907 élèves :
Compte tenu de la démographie et de sa situation au regard des autres académies, l'académie de Dijon bénéficie d’une variation positive de ses moyens avec 10 Emplois Temps Plein supplémentaires.

Effectifs Elèves

Côte d'Or

Nièvre

Saône-et-Loire

Yonne

Académie

Rentrée 2013

44.577

16.666

46.868

30.751

138.862

Prévisions rentrée 2014

44.464

16.524

46.831

30.655

138.474

Ecart

-113

-142

-37

-96

-388

Ratio nombre d'enseignant pour 100 élèves constaté en 2013

5,57

5,87

5,56

5,63

5,62

Ratio nombre d'enseignant pour 100 élèves prévisionnel 2014

5,59

5,92

5,57

5,65

5,63


Les suppressions et les créations de formations

L E S  O B J E C T I F S  D E S  C A R T E S  D E  F O R M A T I O N S
D E  L A  R E N T R E E  2 0 1 4
Carte 2014 de l’enseignement professionnel pré-bac : 
Evolution des structures

- Fermetures :- Ouvertures :
Carte 2014 de l’enseignement professionnel et technologique post-bac :  
Evolution des structures
- Fermetures :
- Ouvertures :

54,7

  • Taux de poursuite en études supérieures : 68% des élèves poursuivent des études supérieures (+1.2 point en 2012)
Le nombre d'élèves en terminale en 2012-2013 était de 15426
A la rentrée 2013-2014 :
STS : 11.4% font partie des effectifs présents en BTS
IUT : 6.9% font partie des effectifs présents en DUT
Classe prépa : 5.4% font partie des présents en CPGE

L E S  M E S U R E S
  • Fixation d’un pourcentage minimum de bacheliers de Bac pro en BTS
  • Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles : augmentation du nombre d’élèves méritants dans les classes prépas. Mise en place de conventions entre les lycées et les EPCSCP (établissement public)
  • Mesures concernant le dispositif "Admission Post Bac":  Intégration de la nouvelle nomenclature Licence et Adaptation du calendrier d'Admission Post Bac au calendrier du baccalauréat.

Le calendrier Admission Post Bac 2014 sera décalé d'une semaine, afin de tenir compte des épreuves écrites du baccalauréat. Jusqu'à présent, les candidats devaient accepter leurs voeux pendant la première semaine des épreuves écrites du bac. Le baccalauréat doit être sanctuarisé. Les lycéens se verront adresser leurs propositions d'admissions après les épreuves écrites, afin de remédier au caractère anxiogène du dispositif.
  • Validation automatique des voeux des candidats en licence à l'issue de la 1ère phase, le 3 avril 2014.L'objectif est de remédier au problème de non validation des voeux par plusieurs milliers de candidats chaque année et donc à des propositions ne correspondant pas à leurs voeux ou à des jeunes qui sortent du dispositif A.P.B. En 2013, ce sont 12 % de candidats qui ont abandonné la procédure A.P.B. ou n'ont pas validé leurs choix.
  • Mise en place d'une nouvelle ergonomie du site. Moins institutionnel, plus fonctionnel, le site rénové facilite les démarches et l'accès aux informations des utilisateurs.

ÉCOLE SUPÉRIEURE DU PROFESSORAT ET DE L'ÉDUCATION

E T U D I A N T S  S U I V A N T S  D E S  F O R M A T I O N S  A  L’ E S P E :  
9 2 8  é t u di a n t s

416 étudiants inscrits administrativement à l'ESPE dont :O R G A N I S A T I O N
La coordination globale du dispositif sera assurée par le biais d’une convention cadre entre l’université et le rectorat définissant l’organisation retenue afin de répondre aux attentes de l’académie pour la formation des futurs enseignants.
Cette convention est en cours de finalisation et fera l’objet d’un groupe de travail le 10 février.
Le 22 et le 29 janvier aura lieu la formation des professeurs d’accueil et des tuteurs.
La mise en place de ces deux journées est l’aboutissement d’un travail conjoint, partenarial et anticipé, notamment par la création d’un espace « pairformance », parcours de formation hybride ouvert aux différents acteurs de cette formation : formateurs, tuteurs, professeurs d’accueil, inspecteurs et chefs d’établissement. Cette formation fera l’objet d’une co-animation assurée par les formateurs de l’ESPE et ceux du rectorat.

R A P P R O C H E M E N T  A V E C  L A  F R A N C H E - C O M T E
L’ESPE de Dijon et l’ESPE de Besançon ont fait l’objet d’une structuration globalement similaire dans l’objectif de favoriser les rapprochements ultérieurs et de s’intégrer ainsi dans la nouvelle politique de site Bourgogne – Franche Comté. Un conseil de régulation rassemblant les recteurs, présidents d’université et directeurs d’ESPE des deux académies doit se réunir une fois par an, afin notamment de coordonner l’offre de formation ou de mutualiser la formation continue des personnels enseignants.
Dans cette perspective, Eric PREDINE, administrateur provisoire de l’ESPE de Besançon a été élu membre du conseil d’école de l’ESPE de Dijon, Annie VINTER, vice présidente de l’uB, ayant été quant à elle désignée au sein du conseil d’école de l’ESPE de Besançon.

Décrochage Scolaire

L’ O B J E C T I F  A C A D E M I Q U E  2 0 1 3  :    5 3 0  j e u n e s  r a c c r o c h é s
Objectif dépassé, puisque les efforts conjugués des plateformes de Bourgogne et du réseau FOQUALE académique ont permis à 724 jeunes de se raccrocher.
En outre, il a été proposé diverses modalités d'accompagnement à 1098 décrocheurs, modalités préalables à la poursuite de leur parcours de formation ou d'insertion.

L E S  R É S E A U X  F O Q U A L E
Mesures clés de la mobilisation contre le décrochage, ils ont été créés en 2013 dans chaque bassin d'éducation et de formation.
La rectrice a placé à leur tête des chefs d'établissement qui oeuvrent au recensement, à la coordination, à la mutualisation et au développement de structures adaptées au "raccrochage" des jeunes décrocheurs.
Ces responsables ont été réunis le 21 janvier 2014 au rectorat et pour dresser un bilan d'étape sur les mesures prises par les comités de réseaux constitués et partager des outils d'animation, de coordination et de communication. Ils ont échangé entre autres sur le rôle du référent décrochage (récemment désigné dans 17 établissements de l'académie: 16 lycées et un collège), autre mesure phare de la mobilisation, dont les effets seront évalués en cours d'année scolaire avant une montée en puissance à la rentrée 2014.

P A R T E N A R I A T  E D U C A T I O N  N A T I O N A L E  –  A G E N C E  D U  S E R V I C E  C I V I Q U E
L'académie s'est également pleinement engagée dans le partenariat Éducation nationale – Agence du Service civique, en construisant en commun des réponses permettant de combiner un engagement dans le cadre du Service civique et un suivi personnalisé du jeune décrocheur ayant quitté le système éducatif sans qualification.
Ce partenariat s'est matérialisé en 2013 dans les départements de la Côte d'Or et de l'Yonne avec la Ligue de l'enseignement, UNIS Cité, la Ville de Dijon, le Conseil Général de l'Yonne, la Direction départementale de la cohésion sociale(89), les Directions des services départementaux de l'éducation nationale de l'Yonne et de la Côte d'Or et les lycées de Dijon, Sens et Auxerre.
Deux actions, le projet BOOSTER à Dijon et celui d'un service civique combiné avec la repréparation d'un baccalauréat initié par les services de l'orientation du département de l'Yonne, sont effectives en 2014. Elles permettent aux jeunes décrocheurs de s'engager dans une mission citoyenne en étant indemnisés et d'être accompagnés dans la réalisation de cette mission, tout comme dans leur réflexion sur leur projet d’avenir.

A C C O M P A G N E M E N T  E T  F O R M A T I O N  D E S  A C T E U R S  D U  R E S E A U
Le réseau Foquale académique peut par ailleurs s'appuyer sur les travaux conduits par le groupe académique de formateurs spécialisés dans la prévention du décrochage scolaire et solliciter son intervention. Le groupe inter-catégoriel, co-piloté par Carole Desbrosses, coordonnatrice académique de la MLDS et par Bernard Ducerf, Doyen du collège des IEN -ET, existe depuis 2009.

Vie Scolaire

C O N S E I L  D E  V I E  C O L L É G I E N N E
L’académie souhaite suivre une des préconisations du CNVL en mettant en place à titre expérimental un conseil de vie collégienne (sur le même modèle que celui des lycées) dans le but de redynamiser la vie collégienne. (Apprentissage de la démocratie, responsabilisation des délégués, association à la gestion de l’organisation du midi deux, de la vie de l’internat…)

A M E L I O R A T I O N  D U  C L I M A T  S C O L A I R E

Education prioritaire

L’École de la République a pour mission de donner à l’ensemble des enfants de France, quel que soit leur milieu d’origine, les mêmes possibilités de construire leur parcours scolaire, personnel et professionnel.
La loi du 8 juillet 2013 pour la refondation de l’École définit un objectif essentiel : ramener à moins de 10 % les écarts de réussite scolaire entre les élèves de l’éducation prioritaire et les autres élèves de France.
Jeudi 16 janvier, Vincent Peillon a annoncé une série de mesures qui entrera en vigueur sur l’ensemble des réseaux concernés à la rentrée 2015 après une phase de préfiguration engagée au cours de l’année 2014-2015 sur une centaine de réseaux parmi les plus difficiles appelés « REP + ».
Depuis 2011, les collèges relevant de l’éducation prioritaire appartiennent soit aux réseaux de réussite scolaire (RSS) soit au programme des écoles, collèges et lycées pour l’ambition, l’innovation et la réussite (Eclair).
L’académie de Dijon compte deux collèges classés Eclair et 20 réseaux de réussite scolaire
. Les collèges Eclair concentrent les difficultés sociales et scolaires.
Les deux collèges Eclair de l’académie sont le collège Le Chapitre de Chenove et le collège Jean Moulin de Montceau.

L E  C O L L È G E  L E  C H A P I T R E  D E  C H E N O V E  :
P R E M I E R  É T A B L I S S E M E N T  R E P +  D E  L' A C A D É M I E
Dans cet établissement, on constate que :Pour ces raisons, le collège Le Chapitre deviendra le premier établissement REP + de l’académie, préfigurant ainsi ce que sera le réseau d’éducation prioritaire renforcé à la rentrée 2015.

Notre académie finalise un projet ambitieux pour la Bourgogne sur la période 2014-2017.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation démographie à l'antenne région bourgogne franche-comté