• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Yonne : des arbres piégeurs de nitrates vont protéger les nappes d’eau

Quelque 220 arbres (noyers, cormiers, érables, poirier…) ont été plantés sur une parcelle d'orge, à Coulanges-la-Vineuse, dans l'Yonne, pour piéger les nitrates.
Quelque 220 arbres (noyers, cormiers, érables, poirier…) ont été plantés sur une parcelle d'orge, à Coulanges-la-Vineuse, dans l'Yonne, pour piéger les nitrates.

Le département de l'Yonne est régulièrement épinglé pour la mauvaise qualité de son eau. On y trouve notamment de nombreux nitrates. Une expérience a été lancée pour tenter d'améliorer la situation.

Par B.L.

Cela fait des années qu’une forte présence de nitrates est constatée dans les captages d'eau potable de l’Yonne. "Cela est certainement dû aux excès d’une agriculture intensive", estiment plusieurs études parues sur le sujet.

Laurent Rapin fait partie des agriculteurs qui essaient de modifier leurs pratiques. Il participe à une expérience d'agroforesterie menée à Coulanges-la-Vineuse. Plus de 200 arbres (noyers, cormiers, érables, poirier…) ont été plantés sur une parcelle d'orge. Quand ils seront adultes, d’ici une dizaine d’année, ils joueront pleinement leur rôle de piégeurs de nitrates.

"Les racines de l’arbre pompent et vont prélever les nutriments qui servent à leur croissance, les nitrates en font partie", explique Xavier Antoine, qui est conseiller "environnement" à l'association de la plaine du Saulce. "L'objectif est d’éviter que les nitrates entrent dans les nappes phréatiques et qu’on les retrouve ensuite dans l’eau du robinet", ajoute-t-il.

Cette opération a aussi un intérêt économique à long terme, puisque les plants achetés 4 000 euros devraient rapporter environ 120 000 euros lorsqu'ils seront coupés… d’ici 60 ou 70 ans.

Yonne : Expérience d'agroforesterie à Coulanges-la-Vineuse

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus