4 radars de Bourgogne sont classés parmi les 100 plus actifs de France

Le radar de Bessey-en-Chaume sur l’A6 (en direction de Lyon) est classé 9e au top 100 des radars les plus actifs de France (classement dressé par L'Express).
Le radar de Bessey-en-Chaume sur l’A6 (en direction de Lyon) est classé 9e au top 100 des radars les plus actifs de France (classement dressé par L'Express).

L’hebdomadaire L'Express a publié un classement des radars automatiques qui flashent le plus en France. Dans le top 100,  on trouve 4 radars bourguignons : un en Côte d’Or et trois en Saône-et-Loire.

Par B.L.

Le magazine s'est appuyé sur les statistiques officielles du ministère de l'Intérieur pour dresser son palmarès. Il en ressort que « pour la première fois en dix ans, les radars automatiques ont globalement moins flashé en 2013. Il n'empêche que 19 millions d'infractions ont été constatées et que plus de 11 millions de PV ont été envoyés », rappelle l’hebdomadaire. En 2013, les amendes générées par les radars ont rapporté 647 millions d'euros.

Sur les 100 radars les plus actifs de France, quatre sont implantés en Bourgogne : un en Côte d’Or à Bessey-en-Chaume sur l’A6 et trois en Saône-et-Loire à Sevrey sur l’A6 et à Verosvres sur la RN79.

  • 9e : Bessey-en-Chaume (21) radar classique situé sur l’A6 en direction de Lyon : vitesse autorisée 110 km/h
    239 flashs/jour – 87 320/an
     
  • 45e : Sevrey (71) radar discriminant situé sur l’A6 en direction de Paris : vitesse autorisée 130 km/h
    131 flashs/jour – 11 531/an
     
  • 53e : Sevrey (71) radar discriminant situé sur l’A6 en direction de Lyon : vitesse autorisée 130 km/h
    124 flashs/jour – 9 670/an
     
  • 90e : Verosvres(71) radar discriminant situé sur la  RN79 en direction de Moulins : vitesse autorisée 90 km/h
    88 flashs/jour – 32 110/an
Ce contenu n'est plus disponible


Le nombre de radars automatiques en état de fonctionnement a "brutalement chuté" en 2013

En 2013, les amendes générées par les radars ont rapporté 647 millions d'euros, indique la Cour des comptes dans son rapport annuel. Ce montant aurait pu être plus important. En effet, la Cour déplore que le nombre de radars automatiques en état de fonctionnement ait "brutalement chuté" en 2013, après un changement "du prestataire chargé de leur maintenance", ce qui a entraîné une moindre sanction des infractions.

Le taux de disponibilité des radars, c'est-à-dire la proportion de radars en état de fonctionner par rapport au nombre d'équipements en service, s'élevait à 94,7% en février. Mais "Il a baissé jusqu'à 80,3% en juin 2013", souligne la Cour des comptes, qui réclame "un redressement sans tarder". Elle établit un lien entre cette chute et le changement de prestataire chargé de leur maintenance.

Une centaine de radars touchés par des actes de vandalisme

Dans sa réponse à la Cour des comptes, le ministère de l'Intérieur concède que cette baisse "est essentiellement due à la passation d'un nouveau marché", mais souligne qu'"une série de mesures ont été engagées",  notamment à l'encontre du prestataire (mises en demeure, application de pénalités).

"Des actes de vandalisme" ont touché "une centaine d'appareils en fin d'année 2013", au moment des manifestations contre l'Ecotaxe, rappelle pour sa part le ministère de l'Economie.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus