Thomas Thévenoud va enquêter sur les pratiques fiscales des multinationales du tabac

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.L. avec l'AFP
Thomas Thévenoud, député PS de la 1re circonscription de Saône-et-Loire
Thomas Thévenoud, député PS de la 1re circonscription de Saône-et-Loire © AFP ERIC PIERMONT

Une mission d'information sur la responsabilité sociale et les pratiques fiscales des multinationales du tabac a été mise en place mercredi 14 mai 2014 à l'Assemblée nationale. Son rapporteur Thomas Thévenoud souhaite "plus de transparence sur le comportement de ces multinationales ".


Thomas Thévenoud, député PS de la 1re circonscription de Saône-et-Loire, a obtenu de la commission des Finances "des pouvoirs exceptionnels de contrôle, pour que l'on ne puisse pas (lui) opposer le secret fiscal". L’élu bourguignon veut enquêter "à Bercy, à l'étranger, au siège de ces grandes entreprises, pour faire en sorte qu'il y ait un peu plus de transparence sur l'endroit où paient leurs impôts ces multinationales faisant des bénéfices colossaux".

Chaque année, l'industrie du tabac réalise en France des profits croissants, de l'ordre d'un milliard d'euros alors qu'elles ne déclarent qu'un bénéfice d'environ 50 millions d'euros.
La mission d'information, d'une durée de six mois au maximum, "se finira à peu près au moment du débat sur le budget 2015, ce qui tombe bien car il pourrait y avoir de nouveaux amendements", déclare le député de Saône-et-Loire.

En février dernier, le député socialiste avait estimé que les multinationales du tabac pourraient "mettre la main à la poche" pour contribuer au financement du troisième plan cancer (2014-2019), après avoir noté qu'elles "s'enorgueillissent de pratiquer l'optimisation fiscale".

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.