Cet article date de plus de 6 ans

Coupe du Monde 2014 de football: Bacary Sagna, l'humilité avant tout

Dans deux semaines, jour pour jour, les Bleus entameront la compétition face au Honduras. Deux Bourguignons font partie de l’Équipe de France : le Mâconnais Antoine Griezmann et le Sénonais Bacary Sagna. Portrait de ce dernier, un défenseur formé à Sens et à Auxerre.
© AFP PHOTO GLYN KIRK
« Il faut savoir rester humble! » Bacary Sagna, 31 ans et 39 sélections au compteur, est un homme discret. Mais quatre ans après le fiasco de l'Afrique du Sud, marqué par la grève d'entraînement des joueurs dont il fit partie et une cuisante élimination dès le premier tour, la réponse fuse. Ce natif de Sens ne veut pas que les Bleus revivent le cauchemar de Knysna. « On se voyait un peu trop beaux en 2010, on avait un petit surcroît de confiance. Se crasher comme ça, a fait du bien à tout le monde, ça nous a remis la tête sur les épaules. Il a fallu qu'on se parle car il faut savoir se dire les choses et aujourd'hui, c'est le cas. »


Un statut de remplaçant ?


Cet arrière latéral est devenu un cadre de l'Équipe de France. Mais il s'est blessé, il y a neuf mois, lors d'une rencontre face au Belarus, Depuis, Mathieu Debuchy l'a remplacé au poste de titulaire. Une situation qui ne semble pas le perturber. « Ce ne serait pas un choc de voir Mathieu jouer (au Mondial). Cette place de titulaire n'était pas non plus la mienne avant. » Bacary Sagna l'affirme : il pense au collectif même s'il reste persuadé qu'il a tout de même « un rôle à jouer ». « Ça fait sept ans que je suis en Équipe de France et j'ai vécu de bons comme de mauvais moments. Certains nouveaux seront peut être en manque de repères, je leur parlerai s'il le faut, je les guiderai un peu.  »
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coupe du monde de football football