Cet article date de plus de 7 ans

Ouges : l'avenir de la Base Aérienne de Dijon-Longvic suscite l'inquiétude

Alors que les jours de la BA 102 semblent comptés, une commune s'inquiète de l'éventuel départ des avions de chasse : Ouges. En effet, elle est directement concernée par le futur de la base militaire. 

La BA 102, c'est Dijon et Longvic, mais aussi Ouges

Quand on parle de la base aérienne 102, on pense souvent à Dijon et à Longvic, mais la base est également étroitement liée à Ouges, commune d’environ 1300 habitants, située à huit kilomètres au sud-est de Dijon. La commune de Ouges abrite 300 hectares de la BA 102, et les habitants sont particulièrement attachés à cette installation militaire centenaire qu'il ne souhaitent pas voir disparaître

Inquiétudes diverses

Nombreux sont les riverains à s’inquiéter du départ des avions, c’est notamment le cas de la quinzaine d’assistantes maternelles de Ouges qui s’occupent notamment d’enfants du personnel de la base. Inquiétude également à l’école de Ouges, où environ 10% des élèves inscrits sont des enfants de personnes travaillant à la BA 102.

Le maire s’inquiète lui aussi d’une éventuelle fermeture définitive de la base et s’apprête à ce titre à faire voter une motion de soutien à la base au conseil municipal. Une pétition circulera prochainement dans la ville pour que les habitants de Ouges puissent eux aussi soutenir les militaires de la base aérienne de Dijon-Longvic.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée société