Dijon : le front de gauche appelle au rassemblement devant la préfecture

Manifestation Front de Gauche-PCF à Paris (illustration) / © PHOTOPQR/LE PARISIEN
Manifestation Front de Gauche-PCF à Paris (illustration) / © PHOTOPQR/LE PARISIEN

Le Parti de Gauche 21 appelle à un rassemblement devant la préfecture contre le projet de réforme territoriale de François Hollande, mardi 10 juin 2014 à partir de 18 heures.

Par P.R

Dans un communiqué envoyé mardi 10 juin 2014, la parti de gauche 21 appelle au rassemblement devant la préfecture de région. Le rassemblement est prévu à partir de 18 heures. Les membres du Front de gauche de Côte d'Or veulent protester contre la réforme territoriale proposée par François Hollande. Ils insistent particulièrement sur le projet de suppression des départements. 

Ci dessous, voici le communiqué envoyé par le parti de gauche 21 :

"Lundi 2 juin, François Hollande annonçait sa feuille de route pour exploser le cadre national et républicain. Si la fusion des régions a retenu l’attention, le projet présidentiel confirme aussi la suppression programmée des départements et l’abandon des communes comme structure-clé de l’action locale.

En pleine crise de légitimité, François Hollande se donne le droit de réorganiser la France en profondeur ou plutôt de la faire disparaître. Par cette réforme territoriale, il explose la République Une et Indivisible synonyme de solidarité et d'égalité des citoyens, au profit des politiques d'austérité et du pacte de « responsabilité ». Les compétences des structures existantes seront complètement renversées et il y aura de graves conséquences sociales pour chaque citoyen. C’est une véritable offensive contre les services publics et contre les agents de la fonction publique territoriale qui vont être sacrifiés par la mise en concurrence des territoires et le recul de la puissance publique. 

Minoritaire sur sa politique, le Président a donc besoin d’éloigner la décision des citoyens et de rompre avec la colonne vertébrale du pays : communes/départements/État. À la place, le gouvernement veut mettre en place la technocratie à tous les étages, par un axe intercommunalités / régions  / Europe.

Nous ne le laisserons pas faire !

À minima le peuple doit être consulté par référendum. Ce coup de force présidentiel nous prouve une fois de plus qu'il faut en finir avec cette Vème République. C’est donc d’une refondation profonde par et pour le peuple dont nous avons besoin pour aller vers une 6ème République citoyenne et sociale. C’est vers cet objectif que nous entendons rester mobilisés."

Sur le même sujet

Gueugnon : l’usine Aperam mise en demeure pour des rejets polluants illégaux

Les + Lus