• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Météo : juillet 2014 a battu des records de pluviométrie et de grisaille

Pour ceux qui ont passé leurs vacances de juillet 2014 en Bourgogne, il fallait avoir de la chance pour passer entre les gouttes. Un record de pluviométrie datant de 1936 a été battu. Quant au soleil, il était aux abonnés absents. Le mois d'août débute lui aussi en demi-teinte !

Par B.L.

Le soleil n'a pas passé le mois de juillet en Bourgogne

Le mois de juin avait été rayonnant : Météo France avait enregistré 300 heures de soleil sur la Bourgogne, c'est-à-dire 60 heures de plus que la moyenne de saison.

Pour, le mois de juillet, cela a été exactement l’inverse. Il y a eu un déficit d’ensoleillement de 60 heures : on n’a eu que 180 heures de soleil, au lieu de 240 heures. Il faut remonter à 1980 pour trouver un tel déficit. Si la dernière journée de juillet n’avait pas été si ensoleillée, on aurait même battu un record de grisaille datant de 1945.

Dijon, le 25 juillet 2014 / © @K_li4nia
Dijon, le 25 juillet 2014 / © @K_li4nia

Un record de pluviométrie datant de 1936 est tombé

Le mois de juillet se caractérise aussi par une pluviométrie abondante. Des pluies orageuses ont frappé la Bourgogne à plusieurs reprises. Cela a été le cas entre le 4 et le 13 juillet. On peut citer aussi les fortes précipitations du vendredi 25 et du samedi 26 juillet, où des orages très localisés (accompagnés de grêlons) ont apporté 20 à 25 millimètres d’eau en l’espace de vingt minutes à Dijon par exemple, ce qui a entraîné l’arrêt du tramway. Il faut savoir qu’il tombe en moyenne 80 millimètres en un mois à cette époque de l’année.

Pour ce mois de juillet 2014, c’est le secteur de Semur-en-Auxois et de Montbard en Côte d’Or qui aura été le plus arrosé : avec 190 millimètres d’eau, le record de 1936 est battu.


Des températures en dents de scie

Quant aux températures, elles ont oscillé entre :
  • des valeurs plutôt fraîches : 17 à 18 degrés, soit 6 à 8 degrés de moins que les valeurs saisonnières
  • quelques coups de chaleur : vendredi 18 juillet, par exemple, il a fait 35 degrés à Dijon et 37 à Châtillon-sur-Seine.

Le mois d'août s'annonce tout aussi changeant

Le mois d’août va continuer sur cette lancée, pour les dix premiers jours tout du moins. Météo France prévoit encore un temps en dents de scie.
  • Vendredi 1er août : les températures seront estivales avec 27 à 28 degrés attendus.
  • Samedi 2 août : des pluies orageuses amèneront une dizaine de millimètres d’eau
  • Dimanche 3 août : il y aura encore quelques averses et le thermomètre affichera en moyenne 23 degrés.
  • Lundi 4 août : le beau temps revient et la chaleur aussi, il fera environ 25 degrés.
  • Mardi 5 août : une nouvelle offensive nuageuse est annoncée.Les jours suivants, le ciel sera caractérisé par une alternance de ciel bleu et de nuages. Il y aura aussi quelques averses ici et là. Les températures resteront clémentes (aux alentours d 25 à 26 degrés).

« Mais, la fin du mois d’août peut être très belle », tempère François Lequeu, prévisionniste à Météo France. « On a déjà vu des canicules fin août. »

Les prévisions complètes de Météo France et celles de France 3 Bourgogne

A lire aussi

Sur le même sujet

Quel avenir pour la maison Colette de Besançon ?

Les + Lus