Cet article date de plus de 6 ans

Châtenoy-le-Royal : la ville est toujours sous le choc après la mort d'Alicia Caiero

Les obsèques d’Alicia Caeiro auront lieu vendredi 8 août 2014, à 14 h 30, à l’église de Châtenoy-le-Royal, en Saône-et-Loire. Il y a une semaine, le corps de l’adolescente a été découvert dans un étang. On ignore encore les circonstances qui entourent le drame.

La ville de Châtenoy-le-Royal, dans l'agglomération de Chalon-sur-Saône, en Saône-et-Loire.
La ville de Châtenoy-le-Royal, dans l'agglomération de Chalon-sur-Saône, en Saône-et-Loire.

Alors que les enquêteurs poursuivent leurs investigations, les proches d’Alicia Caeiro vont la conduire à sa dernière demeure.
Après les obsèques de l’adolescente, les deux animateurs de la maison des jeunes de Châtenoy-le-Royal accueilleront les amis de la jeune fille pour un moment de partage et de recueillement. Alicia fréquentait régulièrement cette structure communale baptisée L’Espace Royal Jeunes.

A Châtenoy-le-Royal, la ville dont elle était originaire, tout le monde est encore sous le choc. Qu’est-il arrivé à la jeune fille ? C’est la question que tout le monde se pose. « Les habitants ont besoin d’en parler, que ce soit les jeunes ou les autres. Tout le monde s’interroge. On a besoin de savoir ce qui s’est passé », résume Marie Mercier, la maire de Châtenoy-le-Royal.

L’enquête se poursuit. Les auditions ont permis d’en savoir un peu plus sur Alicia. Mais, les causes de sa mort sont encore inconnues. « On ne sait toujours pas si elle est décédée d’un accident, de mort naturelle ou en raison d’une cause criminelle », indique Christophe Rode, procureur de la République de Chalon-sur-Saône. Le corps d'Alicia, retrouvé tout habillé flottant à la surface d'un étang à Givry, ne présentait pas de traces de strangulation ni de coups.

durée de la vidéo: 01 min 34
Mort d'Alicia Caiero : l'incompréhension à Chatenoy-le-Royal
Reportage de François Latour et Daniel Waxin avec :
Le parquet attend toujours les résultats d’analyses complémentaires (liquides gastriques, cœur, poumons) qui ont été commandées à des laboratoires spécialisés.
Il reste aussi à passer au crible les appels téléphoniques et les SMS échangés le lundi 28 juillet dans la zone où Alicia avait disparu.
Enfin, un appel à témoins a été lancé : toute personne ayant remarqué quelque chose de particulier dans le secteur entre le lundi 28 juillet et le vendredi 1er août est priée de contacter la gendarmerie au numéro suivant : 03-85-97-17-60
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice faits divers