Fin de la gratuité du parking du CHU de Dijon : les grévistes renoncent à démonter les barrières

Des manifestants CGT bloquent l'accès au parking du CHU de Dijon pour protester contre la fin du stationnement gratuit. Le lieu est quasiment désert.
Des manifestants CGT bloquent l'accès au parking du CHU de Dijon pour protester contre la fin du stationnement gratuit. Le lieu est quasiment désert.

Ce 6 octobre 2014, le stationnement devient payant aux abords du CHU de Dijon. La CGT Santé, qui combat l'idée d'un parking payant, appelle à la grève. Des manifestants bloquent son accès. Le lieu est quasiment désert.

Par F.L.

Ce matin, depuis 6h30, une quarantaine de personnes se sont rassemblées sur le parking du CHU. Ils ont été rejoints par d'autres grévistes dans la matinée. A la mi-journée, ils sont 150 à bloqué l'entrée au véhicules et empêché la direction de rentrer dans le bâtiment administratif. Ils s'opposent ainsi à la mise en vigueur du stationnement payant arguant du fait que cela fait partie du service public de santé

La CGT menaçait: si les barrières ne sont pas levées pour rendre à nouveau le parking gratuit, les syndicalistes démonteront les barrières. Un ultimatum qui n'a pas été mis à exécution à 11 heures comme cela a été prévu. Les manifestants ont renoncé devant les forces de l'ordre déployées en nombre. La directrice du CHU, de son côté, assure être à l'écoute. Ses services vont étudier les répercussions de la fin de la gratuité et éventuellement apporter des modifications si des problèmes sont relevés.

Le reportage de F-M. Lapchine et D. Rabeisen avec:

  • Eric Buisson, responsable CGT au CHU de Dijon
Dijon : grève contre le stationnement payant au CHU


640 places de stationnement payantes pour les usagers

Cela va être la fin de la gratuité du stationnement aux abords du CHU Bocage Central à Dijon.
Alors que les salariés et usagers dénonçaient déjà le manque d'emplacements de stationnement, ce nouvel épisode entraîne une réaction virulente de la part de la CGT Santé du CHU, dénonçant ici "une machine à fric", plutôt qu'un service rendu aux patients et à leurs accompagnants.

Un projet invisible depuis 2012

Les élus CGT dénoncent un projet qui n'a jamais été présenté aux élus des instances CTE (Comité Technique d'Etablissement) et CHSCT (Comité Hygiène Sécurité et Conditions de Travail).
Depuis 2012, la direction de l'établissement souhaite confier la gestion du parking à un opérateur privé. Dès le départ, les élus ont fustigé cette proposition.
En mai-juin 2014, la direction présente aux élus un projet de parking payant, géré par l'hôpital, où les détails seraient présentés dans le second semestre 2014.
En août, on leur annonce un parking payant, sans concertation avec les instances représentatives des personnels.

Pour les salariés, des navettes et un parking de 170 places

En parallèle du parking "usagers", un parking est prévu pour les salariés du CHU. D'une capacité de 170 places, il sera "trop petit et saturé" selon Eric Buisson, élu CGT Santé au CHU.
La direction a d'ailleurs prévu de mettre en place un système de navettes exclusives aux salariés pour leur permettre de rejoindre le parking relais en périphérie du site.
Les élus CGT ont constaté que les horaires des navettes ne correspondent pas aux horaires des salariés.

Un abonnement pour le stationnement de longue durée

Autre point de discorde, la formule d'abonnement proposée aux usagers pour des stationnements de longue durée. Eric Buisson estime que "les usagers en sortant de l'hôpital auront la mauvaise surprise de découvrir le montant du stationnement après leur séjour, de plus, on ne sait même pas si les emplacements réservés aux Personnes à Mobilité Réduite seront payant ou non."

Concernant les taxis et les ambulances VSL, ces véhicules auront droit à 45 minutes gratuites.






A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus